Publicité

Attaque à Paris : Berlin dénonce "un crime abominable" après la mort d'un ressortissant allemand

Les réactions s'enchaînent outre-Rhin, à la suite de l'attaque ayant eu lieu aux alentours du quai de Grenelle et de la Tour Eiffel à Paris.

La ministre allemande de l'Intérieur a dénoncé dimanche un "crime abominable" au lendemain de l'attaque au couteau près de la Tour Eiffel, lors de laquelle un touriste germano-philippin a été tué par un Français connu pour islamisme radical et atteint de troubles psychiatriques.

"L'attaque islamiste au couteau d'un jeune homme à la Tour Eiffel à Paris est un crime abominable. Nos pensées vont à la famille et aux amis de la personne tuée, ainsi qu'aux autres blessés de cet acte horrible", a déclaré Nancy Faeser, lors d'une interview au groupe de médias Funke.

"L'Allemagne lutte côte à côte avec la France contre le terrorisme islamiste. Nos services de sécurité travaillent en étroite collaboration", a ajouté la ministre.

Un touriste germano-philippin âgé de 23 ans est mort samedi soir sous les coups d'un agresseur français, islamiste radical atteint de troubles psychiatriques, armé d'un couteau et d'un marteau, qui a également blessé deux personnes.

Une menace "aiguë et sérieuse"

L'assaillant, Armand Rajabpour-Miyandoab, né en 1997 de parents iraniens, a été interpellé peu après les faits et placé en garde à vue. Connu pour islamisme radical et troubles psychiatriques, l'agresseur a crié "Allah Akbar" au moment des faits, selon une source policière. Trois autres membres de sa famille ont aussi été placés en garde à vue dimanche, en début d'après-midi.

"Cet acte de violence brutal montre à quel point la menace du terrorisme islamiste est aiguë et sérieuse", a déclaré Nancy Faeser.

"La guerre à Gaza après l'acte terroriste du Hamas aggrave la menace. Nous voyons de plus en plus d'appels à des attentats dans le spectre djihadiste", a-t-elle ajouté, craignant "le risque d'une plus grande (...) radicalisation des auteurs de violences islamistes"

"Danger réel" d'attentat en Allemagne

De son côté, le chancelier allemand Olaf Scholz a lui aussi réagi à l'attaque, dimanche en début d'après-midi, en se disant "choqué par l'attaque terroriste" perpétrée à Paris.

"Les raisons pour lesquelles nous nous opposons résolument à la haine et à la terreur deviennent encore plus claires", a-t-il encore écrit.

Les autorités allemandes expriment régulièrement leur crainte d'une importation du conflit dans leur pays depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas dans la Bande de Gaza, déclenchée par l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza.

Le renseignement intérieur allemand a mis en garde fin novembre contre un "danger réel" et qui "n'a pas été aussi élevé depuis longtemps" concernant les risques d'attentats sur son sol.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attaque mortelle au couteau à Paris : Que s'est-il passé ?