Publicité

Attaque à Paris : à sa sortie de prison en 2020, l'assaillant condamnait le terrorisme islamiste

Radicalisé, l'assaillant de Paris semblait s'être engagé dans un chemin de rédemption à sa sortie de prison en 2020.

Une stratégie de dissimulation ? Les premiers éléments sur l'assaillant qui a tué un touriste allemand à Paris dessinent un profil complexe, entre conversion à l'islam, radicalisation et condamnation du terrorisme.

Selon les informations de BFMTV, Armand R. est né en France de parents iraniens chiites musulmans. Ces derniers se dont détachés totalement de la religion à leur arrivée en France et n'ont pas donné d'éducation religieuse à leurs enfants.

Mais Armand R. se convertit à l'islam sunnite en 2015 et se radicalise. Il a des velléités de partir en Syrie. En 2016, il est condamné à de la prison pour un projet d'action violente à La Défense, toujours selon les informations de BFMTV.

Un suivi "encourageant" après sa sortie de prison

À sa sortie de prison, en 2020, il fait l'objet d'un suivi jugé "encourageant" par les autorités compétentes. Selon une source proche de l'enquête, il condamne les actes islamistes. Le futur assaillant évoque même à cette époque une "haine de l'islam radical", selon le grand-reporter de L'Obs Matthieu Delahousse, invité de BFMTV ce dimanche.

Selon le journaliste, trois jours après la mort de Samuel Paty, il s'est présenté de lui-même à la police pour signaler avoir échangé sur les réseaux sociaux avec le terroriste, Abdoullakh Anzorov, deux semaines avant les faits.

Il a toutefois assuré aux agents condamner l'attentat. "Sa mère, également interrogée, explique que son fils "se sent '100% français'" depuis sa sortie de prison, rappelle Matthieu Delahousse sur notre plateau.

Présentant un profil psychiatrique lourd, Armand R. a par ailleurs été en lien, par le passé, avec les terroristes des attentats de Magnanville et de Saint-Étienne-du-Rouvray en 2016, a appris BFMTV d'une source proche de l'enquête.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attaque mortelle au couteau à Paris : Que s'est-il passé ?