Qu'est-ce qu'une thrombose et quels sont les symptômes ?

Maxime Poul
·3 min de lecture
La thrombose veineuse touche le plus souvent les membres inférieurs comme les cuisses ou les mollets.

Depuis quelques jours, l'administration du vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca est suspendue dans de nombreux pays à cause de cas de thromboses survenus quelques jours après l'injection. Qu'est-ce que ce phénomène ?

C'est le sujet qui fait débat dans de très nombreux pays d'Europe depuis plus d'une semaine. L'administration du vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca est suspendue dans plusieurs pays comme la France, l'Allemagne, la Norvège ou encore l'Espagne en raison d'effets secondaires indésirables observés chez les patients vaccinés, notamment des problèmes sanguins à l'instar de la thrombose.

La thrombose correspond à la présence d'un caillot sanguin (thrombus) qui se forme dans une artère ou une veine et l'obstrue, ce qu'on appelle donc une thrombose artérielle ou une thrombose veineuse, plus connue sous le nom de phlébite. Ces occlusions peuvent être totales ou partielles et peuvent provoquer de graves complications. Dans les cas les plus graves, la thrombose artérielle peut provoquer un infarctus du myocarde, communément appelé "crise cardiaque", ou un accident vasculaire cérébral. Concernant la thrombose veineuse, la complication la plus grave est l’embolie pulmonaire après que le caillot se détache de l’endroit où il s’est formé pour migrer vers l’artère pulmonaire, pouvant entraîner la mort.

Les symptômes

La thrombose veineuse touche le plus souvent les membres inférieurs comme les cuisses ou les mollets et se manifeste par des douleurs dans la zone où se trouve la thrombose, un durcissement, des rougeurs et un réchauffement de la zone touchée ainsi qu'une coloration bleuâtre. Dans 50% de cas, la thrombose veineuse ne déclenche pas de symptômes, indique le site spécialisé Passeport santé.

VIDÉO - Covid-19 : Pourquoi l'utilisation du vaccin AstraZeneca a-t-elle été suspendue ?

Dans le cas d'une thrombose artérielle, les symptômes de l'AVC ou de l'infarctus peuvent apparaître. Si le caillot se trouve dans une artère des membres inférieurs, on observe des douleurs très brutales et persistantes, une disparition du pouls au niveau de la jambe ainsi qu'une froideur. Si le caillot est dans les artères irriguant le tube digestif, une vive douleur persistante au niveau de l’abdomen apparait.

Les personnes à risque

Chaque année en France, environ 70 000 personnes sont touchées par une thrombose mais certaines sont plus à risque que d'autres, comme les hommes de plus de 80 ans. Ces derniers sont trois fois plus exposés que le reste de la population. Si le facteur héréditaire est mis en cause chez les personnes qui souffrent de troubles de la coagulation, de nombreux autres facteurs peuvent en provoquer. Le tabac, l'obésité, le diabète, la sédentarité (notamment lors des longs voyages), les cancers, les interventions chirurgicales ou encore certains médicaments comme les corticoïdes ou traitements hormonaux de substitution en font partie.

Quels traitements ?

Pour la thrombose veineuse superficielle, qui est la plus courante, le repos et la prise de médicaments anti-douleurs sont parfois suffisants et des injections d'anticoagulants sont faites s'il existe des risques de thromboses veineuses profondes. Pour la thrombose veineuse profonde, l'injection d’anticoagulants de la famille de l’héparine s'impose pour éviter la migration du caillot. D'autres types d’anticoagulants sont ensuite administrés sous forme de comprimé. Porter des bas de contention s'impose également pour éviter les complications des phlébites, ainsi que pour les prévenir.

Concernant les thromboses artérielles, il est important de déboucher l'artère le plus rapidement possible pour assurer le bon fonctionnement du cœur et du cerveau et éviter la crise cardiaque ou l'AVC. Dans ces deux derniers cas, le traitement consiste à utiliser un fibrinolytique, c'est-à-dire un médicament qui permet de dissoudre le caillot qui bouche l'artère.

Ce contenu peut également vous intéresser :