Publicité

"Un arbre avec lequel j’ai une relation spéciale depuis 15 ans": les confidences assez lunaires de Djokovic

Opposé à la vaccination contre le Covid-19, Novak Djokovic préfère d’autres méthodes et techniques pour se sentir bien. Au-delà d’une alimentation très stricte ou d’un "patch Iron Man" qui a défrayé la chronique à Roland-Garros, le Serbe surprend parfois pour ses pratiques liées au bien-être et à son développement personnel.

Qualifié mercredi pour le troisième tour de l’Open d’Australie après une victoire arrachée en quatre sets face à Alexei Popyrin (6-3, 4-6 7-6, 6-3), le numéro mondial a raconté comment il se ressourçait grâce à un arbre pendant sa quinzaine à Melbourne.

>> Toutes les infos sur l’Open d’Australie

Une surprenante relation depuis 15 ans

Le détenteur du plus grand nombre de titres du Grand Chelem, vise un onzième sacre en Australie après celui conquis en 2023. Invaincu à Melbourne depuis 2018 et sa défaite dès les huitièmes de finale contre Chung Hyeon (il était forfait en 2022 en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid-19), Novak Djokovic semble avoir trouvé depuis plusieurs années une méthode de relaxation ultime dans un jardin botanique.

"C'est vrai. C'est vrai. Il y a un arbre en particulier avec lequel j’ai une relation spéciale, pour ainsi dire, au cours des 15 dernières années", a confirmé le Serbe lors de sa conférence de presse d’après-match. "J'aime chaque recoin des jardins botaniques. Je pense que c'est un trésor incroyable pour Melbourne d'avoir un tel parc et une telle nature au milieu de la ville."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Djokovic obligé de se cacher mais "connecté" avec cet arbre

Aussi surprenante et étrange puisse-t-elle être, rien n’interdit à Novak Djokovic de parler ou d’enlacer cet arbre si cela lui apporte une certaine paix intérieure. 'Nole' a toutefois confirmé qu’il était obligé de rester discret.

"Cet arbre en particulier, je ne peux pas révéler lequel, je vais essayer de le garder discret et pour moi lorsque j’ai du temps libre", a encore expliqué le favori à la victoire finale lors de l’Open d’Australie. "J'aime m'ancrer et me connecter avec ce vieil ami."

Et de préciser sur cet arbre: Je me suis connecté avec cet arbre. J'ai juste aimé ça. J'ai aimé ses racines, son tronc, ses branches et tout. Donc j’ai commencé à l'escalader il y a des années. C'est tout. J'ai juste une connexion." Au prochain tour, le Serbe défiera Tomas Martin Etcheverry, tombeur de deux vétérans Gael Monfils et Andy Murray pour ses deux premiers matchs.

Article original publié sur RMC Sport