Publicité

Arabie saoudite: camouflet pour Benzema, écarté par Al-Ittihad pour la Ligue des champions asiatique

Mauvaise nouvelle pour Karim Benzema. En difficulté ces dernières semaines avec son club d'Al-Ittihad, le Français paie notamment le règlement de la Ligue des champions asiatique. Alors que seulement cinq joueurs non-asiatiques sont autorisés à participer à la compétition, le Français n'a pas été retenu par Marcelo Gallardo, au contraire d'Ahmed Hegazy, N'Golo Kanté, Fabinho, Romarinho et Abderrazak Hamdallah, pour disputer le huitième de finale face au club ouzbek du Navbahor Namangan (jeudi 15 février).

>> Suivez les infos mercato en direct

Retour tardif et tensions avec le coach

Au coeur d'une intersaison mouvementée, le Ballon d'or 2022 était revenu sur le tard pour s'entraîner avec ses coéquipiers après des jours d'incertitude liés à un éventuel départ - ce que le principal intéressé a démenti. De retour dans le groupe, l'attaquant a été au centre des débats lorsqu'il aurait refusé d'écouter Marcelo Gallardo. Son entraîneur à Al-Ittihad lui aurait demandé de s'entraîner seul, ce qu'il aurait refusé avant de quitter la séance.

En parallèle, Karim Benzema a fait son retour sur les réseaux sociaux - après les avoir désactivés pendant un mois - tout en ayant fait le ménage dans ses abonnements. Il avait profité de ce come-back pour faire le point sur sa situation. "Le fait d'être en Arabie saoudite est un nouveau défi qui me plaît: un projet à long terme dans un pays musulman. Je ne suis pas seulement un joueur de football en Arabie saoudite, je suis aussi un ambassadeur. Je suis ici pour faire venir de grands joueurs européens, dans un avenir proche, même s'il y en a déjà de grands dans le championnat saoudien. Notre défi est de l'élever au même niveau que les ligues européennes", expliquait-il à GQ.

Article original publié sur RMC Sport