Après avoir salué le discours de Donald Trump, l'ex-bassiste de Nirvana fait machine arrière

(Photo by Andy Pareti/Getty Images for SXSW)

Krist Novoselic a réussi à se mettre bien des gens à dos au cours des derniers jours. Alors que de nombreuses manifestations ont eu lieu aux Etats-Unis pour réclamer la fin des violences policières racistes, l'ex-bassiste de Nirvana a livré un discours pro-Trump sur les réseaux sociaux... Avant de rétropédaler face à la colère des internautes. 

Voilà maintenant près de deux semaines que l'Amérique se soulève pour lutter contre les violences policières racistes. La mort de George Floyd, un homme noir tué, étouffé par un policier blanc lors de son interpellation, et en dépit de ses suppliques, a causé une vague de protestations à l'échelle mondiale. Des dizaines de célébrités se sont mobilisées, Jay-Z a même pris contact avec le gouverneur du Minnesota, et le mouvement Black Lives Matter a fait un retour en puissance partout dans le monde. 

Le discours pro-Trump d'une star énerve 

Mais toutes les célébrités ne sont pas forcément du même côté. Alors que des milliers de personnes ont reproché à Donald Trump sa politique favorisant les violences raciales, d'autres préfèrent prendre le parti du président des Etats-Unis et de son récent discours sur “la loi et l’ordre”. C'est notamment le cas de Krist Novoselic, ex-bassiste du groupe de rock Nirvana, qui a qualifié les manifestations d'"insurrection gauchiste". 

Sur Facebook, il a publiquement loué les actions du leader américain, affirmant : "Je sais que beaucoup d'entre vous ne le supportent pas, ceci dit, Trump a été très bon lors de son discours. (...) La plupart des Américains veulent la paix dans leurs communautés et le président Trump a été le reflet de ce désir. Peu importe les détails juridiques que peu de gens comprennent - Trump a dit qu’il mettrait fin à la violence, et cela parle à beaucoup de personnes."

© Facebook de Krist Novoselic / Consequence of Sound

Un rétropédalage en règle 

En quelques minutes, le post a été vivement critiqué par des dizaines de personnes. Sous le feu des critiques, le musicien a préféré fermer son compte Twitter et passer son compte Facebook en privé, mais de nombreuses captures d'écran de son message circulaient déjà un peu partout, notamment sur le site Consequence of Sound, alimentant la colère des internautes. Krist Novoselic a donc préféré effacer son message originel pour faire une petite mise au point. "En tant qu’indépendant proclamé, je n’appuie ni un parti, ni un candidat. Et c’est insensé d’avoir à le dire, mais je ne soutiens ni le fascisme, ni un État autoritaire. Je crois en une société civilisée et je crois que nous devons tous travailler en ce sens." 

A LIRE AUSSI

> Mais pourquoi Jay-Z a-t-il appelé le gouverneur du Minnesota ?

> Beyoncé, Dr Dre, Rihanna... Après la mort de George Floyd, les stars américaines réclament justice

> Camélia Jordana, Anne Roumanoff... Les stars s'engagent contre les violences policières