Après avoir appelé à voter contre lui, Muselier salue la "victoire démocratique" de Lisnard à l'AMF

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président sortant de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, le 28 avril 2021 à Marseille - Nicolas TUCAT © 2019 AFP
Le président sortant de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, le 28 avril 2021 à Marseille - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Renaud Muselier remise la sulfateuse. Dans un communiqué publié mercredi, le président de la région Paca a salué la "victoire démocratique" de David Lisnard à la présidence de l'Association des maires de France (AMF).

"Pour la première fois depuis des décennies, une deuxième candidature, celle de Philippe Laurent, constituera une représentation non négligeable des sensibilités des maires de France", a toutefois souligné le dirigeant Les Républicains (LR).

"Après l'élection, il faut l'unité, et je souhaite que l'AMF trouve son mode de fonctionnement opérationnel, représentatif et apaisé", poursuit Renaud Muselier.

Inimitié

Issu de la même région et du même parti que le maire de Cannes, qui succède à François Baroin à la tête de l'AMF, Renaud Muselier avait sonné la charge contre l'édile de la Côte d'Azur mardi, à la veille de l'élection du président des maires de France.

Ce dernier avait appelé à voter pour le maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine) Philippe Laurent, réputé Macron-compatible, dans un courrier adressé aux maires de sa région.

876450610001_6282547966001 La présidence de l'AMF "ne peut pas et ne doit pas être assumée par un maire qui n'a jamais appelé à voter en faveur des forces politiques républicaines lors des élections régionales en juin dernier, en dépit du consensus qui s'était créé face au Rassemblement national", écrivait Renaud Muselier, en référence au second tour du scrutin qui l'avait opposé à Thierry Mariani, transfuge de LR soutenu par le RN.

"Voilà pourquoi je vous affirme que le maire de Cannes, du haut de son tapis rouge, niché dans son Palais des festivals, ne pourra jamais comprendre ce que vous et vos concitoyens vivez au quotidien dans vos territoires, dans le monde réel auquel nous sommes tous quotidiennement confrontés", fustigeait-il.

David Lisnard a été élu mercredi à la tête de l'association avec 62,34% des voix face à Philippe Laurent, qui a récolté 37,66% des 11.577 suffrages exprimés.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles