Antiracisme. Les ambassades américaines aux couleurs de Black Lives Matter

·1 min de lecture

Les ambassades américaines du monde entier ont reçu l’autorisation, mardi 25 mai, de déployer des drapeaux du mouvement antiraciste Black Lives Matter. Un signal fort, un an après la mort de George Floyd.

La décision, prise par le secrétaire d’État, Antony Blinken, est inédite. À Athènes, Madrid ou encore Sarajevo, les ambassades américaines ont recouvert leurs façades de grands drapeaux noir et blanc, mardi 25 mai. Sur ces tentures, des mots bien connus de la jeunesse antiraciste : “Black Lives Matter” (“Les vies des Noirs comptent”), en soutien au mouvement militant du même nom.

Un an après la mort de George Floyd, un Africain-Américain de 46 ans tué par un policier blanc à Minneapolis, l’administration Biden souhaite montrer au monde qu’elle s’engage, selon Foreign Policy. Cette initiative “reflète la prise de conscience croissante que l’injustice raciale peut inciter d’autres pays du monde à déclencher un retour de bâton”, assure le journal américain, qui précise que chaque ambassade a eu le choix de s’impliquer, ou non, dans l’opération.

À lire aussi: Manifestations. Black Lives Matter : le mouvement de protestation le plus massif de l’histoire des États-Unis ?

Depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche, le pays tente de se donner une image de défenseur des droits humains à l’étranger. Mais les efforts des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles