Antibes : surpris en flagrant délit, le cambrioleur propose 50 000 euros aux policiers contre sa liberté

L'un des deux cambrioleurs a tenté de soudoyer les policiers. (Getty Images)

Deux cambrioleurs ont été pris en flagrant délit, vendredi 13, dans une villa à Antibes (Alpes-Maritimes). L’un d’eux a tenté le tout pour le tout pour se sortir de cette malencontreuse impasse.

Pour certains, le vendredi 13 est un jour de chance. Pour d’autres, c’est tout le contraire. Comme le relate Nice-Matin dans son édition de ce mardi, deux cambrioleurs n'ont pas été portés par leur bonne étoile ce jour-là. Pris en flagrant délit dans une villa à Antibes (Alpes-Maritimes), ils ont tenté le tout pour le tout pour se sortir de cette malencontreuse impasse.

Alors qu’ils s’apprêtaient à vider la maison, les deux cambrioleurs ont déclenché, sans le savoir, l’alarme de la demeure et se sont donc retrouvés à être observés depuis les caméras de vidéosurveillance. Sans plus tarder, une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) a été envoyée sur place, renforcée par un équipage de la police nationale.

À leur arrivée, les forces de l’ordre se sont retrouvés nez à nez avec les malfrats qui étaient sur le point de s’emparer d’un petit coffre-fort. L’un d’eux s’est directement rendu, levant les mains. Fouillé, il transportait de la cocaïne, de la drogue trouvée sur place selon sa version des faits. Le second, lui, s’est rebellé et a tenté de soudoyer les policiers, ne trouvant finalement pas d’issue à la situation. Il leur a proposé la somme de 50 000 en échange de sa liberté, un troc qui n’a pas abouti. Il a fini par les menacer de les retrouver chez eux.

Victime d’un malaise lors de son interpellation

Lors de son interpellation, le second malfrat a expliqué être victime d’un malaise. Il a alors été transporté à l’hôpital où il essayera par la suite de s’échapper. En vain. Les deux hommes, âgés de 26 et 28 ans, auraient reconnu les faits. Déjà connus des services de police, ils ont été placés en détention en attendant leur procès.

Comme le rappelle le site officiel de l’administration française, les contrevenants, responsables de cambriolages, risquent de lourdes sanctions. La peine varie en fonction des circonstances aggravantes retenues. Cela peut aller de 5 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité et jusqu'à 150 000 euros d'amende.

VIDÉO - Cambriolages : tout ce qu'il faut savoir pour partir en vacances tranquille