Anne Hidalgo lance à Paris un « code de la rue » contre les comportements dangereux

Mayor of Paris Anne Hidalgo attends the
HATIM KAGHAT / AFP Mayor of Paris Anne Hidalgo attends the "Kyiv Investment Forum" 2022, at the Brussels city hall, on November 28, 2022. - The forum will bring together financial institutions and private investors to develop a plan for the recovery and modernization of the Ukrainian capital Kyiv. (Photo by HATIM KAGHAT / BELGA / AFP) / Belgium OUT

PARIS - Cyclistes grillant les feux rouges, trottinettes sur les trottoirs : contre les comportements dangereux devenus monnaie courante dans les rues de Paris, la maire Anne Hidalgo a annoncé ce mardi 10 janvier un « code de la rue » pour l’été 2023.

La « difficile cohabitation entre les piétons, les cyclistes, les trottinettes, les taxis, les véhicules de livraison et les bus » est la principale « préoccupation » qui ressort d’une consultation citoyenne effectuée à l’automne, a indiqué Anne Hidalgo à l’Hôtel de Ville, lors des vœux aux élus et aux personnels.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ces « Dialogues parisiens » proposaient de partager et commenter des propositions pour « bien vivre à Paris ». Sur ce sujet de sécurité routière, « ça ne va pas », a reconnu l’ex-candidate du PS à la présidentielle, « nous allons régler les problèmes ».

Vélos et trottinettes envahissent Paris

En février, une concertation « associant habitants, experts, partenaires publics comme privés » aura pour objectif de « déboucher sur un code de la rue » parisien qu’Anne Hidalgo veut voir publié en juin, a-t-elle précisé.

Depuis la crise sanitaire et l’aménagement des « coronapistes », vélos, trottinettes, monoroues et autres engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) se sont multipliés dans la capitale.

Le succès est tel que les cyclistes connaissent leurs premiers bouchons aux feux rouges : l’étroite piste du boulevard Sébastopol, une des plus fréquentées d’Europe, enchaîne les records et enregistre jusqu’à 18.000 passages par jour.

Augmentation des incivilités

Avec cette vague, ont aussi augmenté les incivilités qui mettent en danger utilisateurs et piétons : non-respect des feux et des priorités, écouteurs sur les oreilles, conduite en état d’ivresse...

Pour l’adjoint à la transformation de l’espace public David Belliard, interrogé par l’AFP, il s’agit de parvenir à une « bonne cohabitation » tout en « protégeant les plus vulnérables, donc en donnant la priorité aux piétons ».

La lutte contre le « désordre dans les rues et sur les trottoirs » est aussi la priorité fixée par l’adjoint à la sécurité Nicolas Nordman à la police municipale, qui doit être renforcée par 1.000 nouveaux agents en 2023.

Anne Hidalgo n’a en revanche rien dit quant au contrat des trottinettes en libre-service, qui arrive à échéance en février et que son équipe menace depuis septembre de ne pas renouveler.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi