Publicité

"En Angleterre, il y a une belle règle", le dépit de Tuchel sur le but Stanisic, prêté au Bayer... par le Bayern

"Depuis quand tu sais marquer des buts?" Dans le couloir qui mène aux vestiaires, Leroy Sané, amer, interpelle Josip Stanisic, premier buteur en faveur du Bayer Leverkusen lors du choc face au Bayern (3-0), samedi pour le compte de la 21e journée de Bundesliga. Si l’international allemand l’a un peu mauvaise, c’est parce que le défenseur croate qui n’a pas l’habitude de marquer (c’était son 2e but en 39 matchs dans le championnat allemand) aurait pu être dans son camp. La saison passée, les deux joueurs étaient équipiers au Bayern. Le club bavarois est d’ailleurs toujours le club de Stanisic. Sous contrat jusqu’en 2026, le joueur de 23 ans été prêté au Bayer Leverkusen l’été dernier pour gagner du temps de jeu (ce qui, en plus, n'est pas vraiment le cas depuis le début de saison).

Tuchel: "Aujourd'hui c’est nous qui souffrons"

Si l’habituelle doublure d’Odilon Kossouno (actuellement à la CAN avec la Côte d’Ivoire) n’a pas célébré son but par respect pour son club, la pilule a dû mal à passer pour Thomas Tuchel: "Il y a une belle règle en Angleterre qui stipule que si vous prêtez un joueur, il n’a pas le droit de jouer le match contre vous. Je trouve que ça a du sens. Cette règle n'existe malheureusement pas en Allemagne (idem en France même si les clubs s’arrangent parfois entre eux, ndlr)." Et l'entraîneur allemand de lâcher: "Aujourd'hui c’est nous qui souffrons."

Un peu revanchard, le principal intéressé était quant à lui partagé après la rencontre. Après avoir admis que son but était "étrange", Josip Stanisic a reconnu qu’il avait envie de montrer à son employeur qu’il avait le niveau pour jouer au Bayern: "Quand on est un joueur prêté, on pense qu’il nous manque quelque chose. Je voulais montrer que j’avais ce qu’il faut", a déclaré le Croate au micro de Sky. Au classement, l’équipe de Xabi Alonso, leader de Bundesliga, possède désormais cinq points d’avance sur le Bayern.

Article original publié sur RMC Sport