Publicité

Bundesliga: le Bayer Leverkusen de Xabi Alonso fait exploser le Bayern et envoie un message dans la course au titre

Jusqu’où s’arrêtera le Bayer Leverkusen? Solide leader invaincu de Bundesliga, l’équipe de Xabi Alonso a frappé un grand coup ce samedi en remportant le choc face au Bayern Munich lors de la 21e journée (3-0). Remarquables d’abnégation, les coéquipiers du virtuose Florian Wirtz ont fait plier les champions d’Allemagne pour les repousser à cinq points. Un écart définitif dans la course au titre?

La magie de Xabi Alonso

On s’attendait à un véritable feu d’artifices sur la pelouse de la Bay Arena entre le leader Leverkusen (52 pts) et son dauphin bavarois (50 pts). Pourtant, les premières étincelles sont venues des tribunes, avec la succession de lancers de billes en plastique, retardant le coup d’envoi du match d’une dizaine de minutes.

Mais les joueurs de Xabi Alonso étaient bien à l’heure pour aborder ce Topspiel de Bundesliga. Bien en place, Leverkusen a fait bloc face aux Bavarois, avant de sortir pour mettre la pagaille dans la surface de Manuel Neuer. Amine Adli a offert les deux premières occasions à son équipe, permettant au portier allemand de briller. Mais le capitaine du Bayern s’est montré impuissant face à son ancien coéquipier Josip Stanisic, auteur de l’ouverture du score après une touche rapidement jouée. Le défenseur a filé dans le dos de Sacha Boey pour couper un centre d’Andrich (1-0, 18e).

Très à l’aise et en confiance, les joueurs du Bayer ont fait douter ceux du Bayern, tout proches de concéder un deuxième but dans la foulée, mais Manuel Neuer a sorti le grand jeu: d’abord en repoussant une volée de Tella du genou, puis en sortant une tête de Tah juste au-dessus de sa transversale. Le gardien munichois a ensuite été sauvé par Upamecano avant la pause. Alors qu’Adli filait au but pour un duel avec Neuer, le défenseur français a réalisé un retour décisif dans sa surface pour laisser le Bayern avec un seul but de retard à la mi-temps. Un mince lot de consolation pour les champions d’Allemagne, qui n'ont tiré que trois fois en 45 minutes.

Le Bayer envoie un message

Pourtant, les protégés de Thomas Tuchel ont flanché dès le retour des vestiaires sur un contre rondement mené et conclu sur une lourde frappe de Grimaldo sous la barre (2-0, 50e). Un coup de massue pour le Bayern mais un avantage mérité pour le leader de Bundesliga, qui n’a jamais relâché la pression malgré la victoire qui se dessinait.

Sur chaque offensive munichoise, un pied ou une tête étaient toujours là pour préserver la cage de Hradecky. Preuve de la difficulté pour les Bavarois, Harry Kane a été sevré de ballons et n'a pas pu peser sur la défense. En face, Leverkusen a enterré définitivement les espoirs adverses sur un contre parfaitement conclu par Frimpong dans le but vide laissé par Manuel Neuer.

Les supporters du Bayer peuvent avoir le sourire puisqu'ils voient leur équipe s'envoler en tête de la Bundesliga avec cinq points d'avance sur leur adversaire du soir. Cet écart peut-il être définitif dans la course au titre, un sacre qui serait inédit pour le club de Rhénanie-du-Nord? Si mathématiquement rien n'est fait, le visage affiché et le jeu proposé par les joueurs de Xabi Alonso laisse présager un avenir radieux. En 31 matchs, le bilan de l'Espagnol est tout simplement monstrueux, avec 27 victoires, 4 nuls et 93 buts marqués.

Article original publié sur RMC Sport