Publicité

Angers: Saïd Chabane condamné à deux ans de prison dont un avec sursis pour agressions sexuelles

Le tribunal correctionnel d'Angers a rendu ce vendredi 22 mars sa décision dans le procès de Saïd Chabane, ancien président et actuel propriétaire du club de football d'Angers (L2), jugé pour agressions sexuelles. Il a été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis. Immédiatement après l'audience, ses avocats Maitre Benaïem et Maitre Rouiller ont annoncé leur intention de faire appel.

Saïd Chabane, non présent à l'audience ce vendredi, a été relaxé au "bénéfice du doute" pour les faits concernant l'une des sept plaignantes, d'anciennes employées du SCO d'Angers et de l'entreprise de charcuterie de Saïd Chabane, qui avaient dénoncé des étreintes forcées et des attouchements aux fesses et à la poitrine.

La présidente a justifié cette peine d'un an ferme par "la nature, la multiplicité des faits et les contextes dans lesquelles ils ont été commis". Le procureur avait en revanche demandé un mandat de dépôt mais sa demande n'a pas été entendu. Saïd Chabane n'ira pas en prison. Le propriétaire du SCO Angers a également été condamné au civil à verser des indemnités financières à ses victimes.

Plusieurs plaintes déposées

Lors du procès, en décembre, le procureur avait demandé au tribunal de condamner Saïd Chabane à trois ans de prison dont un avec sursis, évoquant lors de ses réquisitions les "gestes intolérables" décrits par les parties civiles.

À la barre, d'anciennes employées du SCO d'Angers et de l'entreprise de charcuterie de Saïd Chabane avaient raconté à tour de rôle des étreintes forcées et des attouchements aux fesses et à la poitrine.

La première plainte avait été déposée en janvier 2020 par une salariée du SCO. Elle dénonçait des faits survenus quelques semaines plus tôt, lors d'un voyage à Madrid auquel participaient plusieurs employés. Six autres plaintes avaient été déposées par la suite, pour des faits s'étalant de 2014 à 2019.

Article original publié sur RMC Sport