Andrew Tate n'a pas été interpellé en Roumanie grâce à un carton de pizza et Greta Thunberg

Andrew Tate n'a pas été interpellé en Roumanie grâce à un carton de pizza et Greta Thunberg
Andrew Tate dans une vidéo partagée le 28 décembre 2022 sur son compte Twitter. - Capture
Andrew Tate dans une vidéo partagée le 28 décembre 2022 sur son compte Twitter. - Capture

D'un clash sur Twitter à la case prison? Ce jeudi soir, l'ancien kickboxeur britannico-américain Andrew Tate et son frère Tristan ont été interpellés, en Roumanie, dans le cadre d'une enquête pour trafic d'êtres humains, viol et formation d'un groupe criminel organisé, ont relayé jeudi plusieurs médias locaux. Deux ressortissants roumains sont également concernés par le coup de filet.

Ils ont été placés en garde à vue "pour 24 heures", a indiqué à l'AFP une porte-parole du parquet anti-mafia roumain, Ramona Bolla. Le tribunal, dont l'audience a débuté à 14h, doit se prononcer sur une possible détention provisoire de 30 jours.

"Les quatre suspects (...) semblent avoir créé un groupe criminel organisé dans le but de recruter, héberger et exploiter des femmes en les forçant à créer du contenu pornographique destiné à être vu sur des sites web spécialisés moyennant un coût", ont déclaré les procureurs, repris par la chaîne anglaise Sky News.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un lieu de résidence bien connu...

Depuis l'annonce de cette interpellation, plusieurs médias anglo-saxons et internautes ont relayé l'information selon laquelle l'homme de 36 ans aurait été appréhendé à la suite de son altercation sur Twitter avec Greta Thunberg. Mercredi, il avait été remis en place après une provocation destinée à l'activiste pour le climat, qui avait en échange remis en cause sa masculinité en évoquant son "énergie de petite bite."

Visiblement piqué au vif, Andrew Tate avait alors mis en ligne une vidéo de près de deux minutes dans laquelle il avait multiplié les diatribes contre la militante suédoise de 19 ans. Au cours de cette séquence, on le voit également se faire livrer des pizzas d'un restaurant roumain ce qui, selon certains internautes, aurait permis à la police locale de retrouver sa trace.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce message a contribué à alimenter des spéculations sur le fait que Tate aurait été "localisé" par les autorités roumaines grâce à cet emballage. "Ce n'est pas lié", a cependant réagi Ramona Bolla vendredi auprès de l'AFP. "Pour déterminer si une personne se trouve dans le pays ou non, nous utilisons toute une gamme de moyens", a-t-elle ajouté, précisant que "les mandats d'arrêt et perquisitions" étaient déjà prêts. Le parquet mène l'enquête depuis début 2021 et avait déjà perquisitionné en avril dernier la villa d'Andrew Tate. Deux femmes, une Américaine et une Roumaine, détenues de force par les deux frères, avaient été retrouvées. De fait, les autorités roumaines connaissaient déjà le lieu de résidence de Tate et avaient ouvert une enquête contre lui.

De plus, sur Twitter, ce même Andrew Tate n'hésitait pas non plus à partager des vidéos de sa vie sur place, insiste le site de debunkage américain Calmdownben. Il avait de fait lui-même informé les autorités roumaines de sa présence dès le 25 décembre, bien avant son clash avec Greta Thunberg.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

...mais une présence incertaine

En revanche, avant cette date du 25 décembre, les autorités ignoraient si Andrew Tate était encore présent en terre roumaine ou non. C'est ce que confirme, dans un article consacré à l'arrestation, Gandul, un média en ligne roumain, explique que les autorités "ont attendu le bon moment pour attraper les frères Tate."

Si le lieu de résidence de Tate lui était bien connu, la police locale ignorait en revanche quand Tate allait y revenir après semble-t-il une absence de plusieurs jours. C'est là, que les réseaux sociaux ont été utilisés par la Direction roumaine des enquêtes sur la criminalité organisée et le terrorisme. Son ultime vidéo, et les cartons de pizza, ont alors également pu être utiles aux policiers.

"Après avoir constaté, y compris sur les réseaux sociaux, qu'ils étaient ensemble en Roumanie, les procureurs ont mobilisé les troupes spéciales de la gendarmerie et sont descendus, de force, à leur villa de Pipera, mais aussi à d'autres adresses", apprend le média.

Violence et misogynie

Devenu influenceur "toxique", et personnalité reconnue pour ses prises de position ouvertement misogynes, Andrew Tate, qui compte 85 combats en kickboxing pour 76 victoires (dont 23 par KO) avait également été banni de façon permanente de YouTube, TikTok, Meta (Facebook et Instagram) en raison du développement de ses discours haineux et ouvertement misogyne. Elon Musk lui avait pourtant rendu son compte Twitter, lui aussi suspendu, en même temps que Donald Trump.

Il était devenu "célèbre" en 2016 pour avoir été exclu de l'émission de télé-réalité Big Brother après qu'une vidéo soit apparue le montrant en train de frapper une femme avec une ceinture.

Sur ses différents réseaux sociaux, il avait par la suite suggéré que les victimes de viol "portent une part de responsabilité" dans leurs agressions, et avait également décrit les femmes comme des "biens" appartenant aux hommes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comme un ultime pied de nez ce vendredi, Greta Thunberg a ironisé, sur Twitter. "Voici ce qui se passe lorsque vous ne recyclez pas vos cartons de pizza", a-t-elle écrit.

Article original publié sur BFMTV.com