Amené enfant sous un faux nom et forcé à travailler…les révélations chocs de Mo Farah

Alex Whitehead/SWpix.com/REX/Shutterstock

Le quadruple champion olympique Mo Farah a révélé dans un documentaire de la BBC qu’il avait été amené illégalement au Royaume-Uni, avant d’être victime d’esclavage moderne.

L’émission s'intitule «The Real Mo Farah», et le Royaume-Uni ne s’attendait pas à découvrir une telle réalité sur le passé de son héros. Dans ce documentaire diffusé cette semaine par la BBC, le quadruple champion olympique britannique, maître incontesté du 5000 et 10 000 mètres en 2012 et 2016 , a révélé être arrivé illégalement dans son pays d’adoption sous une fausse identité, avant d’être forcé à travailler.

« J’ai été séparé de ma mère, et j’ai été amené illégalement sous le nom d’un autre enfant appelé Mohamed Farah », a confié l’athlète. « La vraie histoire est que je suis né au Somaliland, au nord de la Somalie, sous le nom de Hussein Abdi Kahin. Malgré ce que j’ai dit dans le passé, mes parents n’ont jamais vécu au Royaume-Uni ».

Père de quatre enfants, dont un prénommé Hussein, Mo Farah s’est finalement résolu à donner sa vérité pour sensibiliser l'opinion au drame du trafic d’êtres humains et aux horreurs de l’esclavage moderne.

Pas de poursuites

Longtemps, l'athlète a vécu dans la peur des problèmes que pouvait engendrer ces révélations. Consulté par la BBC, l’avocat Allan Briddock, membre du cabinet One Pump Court, spécialisé dans la défense des droits des minorités, lui a confirmé que sa nationalité avait été « obtenue par fraude ou fausses déclarations » ; donc potentiellement contestable. Le ministère de l’Intérieur a ouvert une enquête, tout en précisant qu’il ne prendrait aucune mesure contre le champion.

Tous n’auront pas la chance de «Sir Mo», adoubé par la reine en 2017. Son histoire offre un aperçu du drame du trafic d'êtres humains. Mo Farah avait quatre ans quand son père a été tué pendant la guerre civile en Somalie. Il en avait neuf quand il a été séparé de sa mère, pour partir en Angleterre(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles