Publicité

Amélie Oudéa-Castéra quitte l'Éducation nationale "plus aguerrie que jamais" et "la tête haute"

Devenue inaudible rue de Grenelle après ses propos sur la scolarisation de ses enfants dans le privé, Amélie Oudéa-Castéra s'est félicitée d'avoir été "à la tâche, malgré la tempête, jusqu'à la dernière minute", lors de la passation de pouvoir avec sa successeure, Nicole Belloubet.

"Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends". Amélie Oudéa-Castéra a cité Nelson Mandela ce vendredi 9 février lors de la passation de pouvoir avec sa successeure au ministère de l'Éducation nationale, Nicole Belloubet.

Une façon pour celle qui conserve son périmètre des Sports à l'issue du remaniement de tirer du positif de son passage rue de Grenelle, dont elle a dit "partir la tête haute", malgré un passage éclair de quatre semaines, marqué par une polémique autour de ses propos sur la scolarisation de ses enfants dans le privé.

"Je me sens plus aguerrie que jamais", a lancé l'ex-tenniswoman, allant jusqu'à dire qu'elle se sentait "prête à soulever des montagnes pour servir [son] pays."

"À la tâche, malgré la tempête"

Amélie Oudéa-Castéra a également remercié son équipe pour lui avoir permis d'être "à la tâche, malgré la tempête, jusqu'à la dernière minute pour servir cette maison".

"Mon énergie, je suis heureuse de la remettre pleinement au service du Sport", a poursuivi la ministre, en se projetant sur l'organisation cet été des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Avec, au passage des remerciements à Emmanuel Macron et Gabriel Attal pour "leur confiance renouvelée". Sans oublier de saluer Nicole Belloubet pour son "expérience", sa "compétence", son "intelligence", ou encore de son" engagement au service de l'intérêt général".

Cette dernière lui a rendu la pareille au début de sa prise de parole, en évoquant son "courage" et son "investissement". "Nous sommes toutes les deux des femmes engagées dans une vie politique qui, parfois, est brutale, mais au fond tout cela ne nous fait pas dévier d’un pouce de notre mission: partager, former des citoyens et porter haut l’idéal républicain", a déclaré la nouvelle ministre de l'Éducation, auparavant Garde des Sceaux, entre 2017 et 2020.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Remaniement: les premières réactions à la nomination de Nicole Belloubet au ministère de l'Éducation nationale