Publicité

Algérie: l'élection présidentielle se tiendra de façon "anticipée" le 7 septembre prochain

Le scrutin présidentiel aura lieu quelques mois plus tôt que prévu en Algérie. L'élection qui étaient censée se tenir en décembre 2024 a été avancée au 7 septembre prochain, a annoncé la présidence de la république dans un communiqué.

Ce communiqué a été publié à l'issue d'une réunion présidée par le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune, en présence notamment des chefs des deux Chambres du Parlement et du chef d'état-major de l'armée.

Un précédent scrutin avec 60% d'abstention

La précédente élection présidentielle qui s'était tenue le 12 décembre 2019 s'était déroulée sous haute tension et avait vu la victoire d'Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika. Il l'avait emporté avec 58% des voix mais le scrutin avait été marqué par une absention supérieure à 60% des inscrits.

Abdelmadjid Tebboune avait succédé à Abdelaziz Bouteflika. Celui-ci, mort en septembre 2021, avait poussé à la démission deux ans plus tôt sous la pression de l'armée et du Hirak, un mouvement de contestation populaire.

Aucune raison n'a été avancée pour expliquer la tenue anticipée du prochain scrutin et Abdelmadjid Tebboune, 78 ans, n'a pas encore annoncé s'il se présenterait pour un second mandat.

On ignore également si la visite d'État du président algérien en France, plusieurs fois reportée, aura bien lieu "fin septembre-début octobre", comme l'avait annoncé l'Élysée la semaine dernière.

Article original publié sur BFMTV.com