Algérie : un hub à Tamanrasset pour desservir l'Afrique

Par Thierry Vigoureux
·1 min de lecture
La ville de Tamanrasset, située à 2000 km d’Alger, a été choisie pour la création d'un premier hub aérien algérien, qui va servir de zone de transit pour les voyageurs vers les pays africains.
La ville de Tamanrasset, située à 2000 km d’Alger, a été choisie pour la création d'un premier hub aérien algérien, qui va servir de zone de transit pour les voyageurs vers les pays africains.

Lors d'un récent conseil des ministres, le président Abdelmadjid Tebboune a exprimé le souhait de voir un hub aérien créé à Tamanrasset pour desservir les métropoles africaines. Il s'inscrirait dans le cadre du plan gouvernemental de développement du secteur du transport aérien en Algérie. Ce projet serait l'un des plus grands lancés dans le pays.

Lire aussi 1905, Tamanrasset : l'ermitage du désert où le père de Foucauld se confina

Un premier hub algérien

À 1 600 kilomètres d'Alger, le site de Tamanrasset occupe une position stratégique qui correspond bien au concept de hub. Ce mécanisme du transport aérien veut que des vols (ici venus d'Europe essentiellement) convergent vers la plateforme. Puis les passagers et le fret, après un temps de correspondance restreint, en repartent sur d'autres vols vers l'Afrique. Depuis la fin des années 1980, ce système fonctionne bien dans de nombreux aéroports dans le monde à Atlanta, Chicago, Londres, Amsterdam, Roissy-CDG, Francfort, Madrid, Dubaï, Doha, Addis-Abeba, etc. Il s'appuie sur de grandes compagnies aériennes comme Delta, American, British Airways, KLM, Air France, Lufthansa, Iberia, Emirates, Qatar Airways, Ethiopian Airlines, etc.

Mais un hub ne se crée pas de toutes pièces d'un coup de baguette magique. Plusieurs règles sont incontournables pour réussir.

Un défi pour les milieux économiques algériens

Pour être rentable, le fonctionnement sur une plaque tournante doit être épaulé par une clientèle locale de passag [...] Lire la suite