Publicité

Alexeï Navalny a été enterré à Moscou en présence d'une foule de partisans

Il repose désormais à Moscou. Ce vendredi 1er mars, en milieu de journée, l'opposant politique Alexeï Navalny a été inhumé dans la capitale russe, en présence de très nombreux partisans.

Venus en nombre avec des fleurs, pour certains en pleurs ou avec les larmes aux yeux, les soutiens de Navalny présents ont scandé "non à la guerre!", "nous ne t'oublierons pas !" ou encore "Poutine assassin".

Après une courte cérémonie dans une église en présence notamment de ses parents, lors de laquelle la dépouille d'Alexeï Navalny a été exposée à cercueil ouvert selon le rite orthodoxe, l'opposant à été mis en terre au cimetière de Borissovo, dans le sud-est de la capitale.

Au moment de l'enterrement a retenti "My way" de Franck Sinatra, ainsi que la bande son du film "Terminator 2", qui est selon l'opposant le "meilleur film jamais réalisé", a expliqué sa porte-parole Kira Iarmych.

Son corps pour la première fois montré au public

Dans l'église, son corps a été montré pour la première fois au public, couvert de dizaines de fleurs rouges et blanches, tandis que les personnes présentes tenaient des cierges.

Ceux ayant réussi à entrer dans la petite église ont pu voir le visage blême et aux traits déformés d'Alexeï Navalny. Le corbillard transportant son cercueil était arrivé quelques instants plus tôt, sous les applaudissements de la foule.

À l'extérieur de l'église, une importante foule de plusieurs milliers de personnes s'est rassemblée, formant une très longue queue. La police anti-émeute était présente en nombre et a parsemé la zone de barrières.

"C'est douloureux, des gens comme lui ne devraient pas mourir, des gens honnêtes, avec des principes, prêts à se sacrifier", témoigne Anna Stepanova, en soulignant aussi "le sens de l'humour" de l'opposant.

"Même en souffrant, il faisait des blagues", ajoute-t-elle.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait lui averti de potentielles sanctions en cas de participation à toute manifestation "non autorisée" à l'occasion de ces funérailles. Lors de sa conférence de presse quotidienne, Dmitri Peskov a aussi affirmé qu'il n'avait "rien à dire" à la famille du défunt.

Les mots de sa veuve et de son frère

Sur Instagram, Ioulia Navalny, la veuve d'Alexeï Navalny, absente des funérailles, a adressé un dernier mot à son époux mort. "Merci pour ces 26 années de bonheur absolu. Oui, même pour les trois dernières années de bonheur. Pour l'amour, pour m'avoir toujours soutenue, pour m'avoir fait rire même depuis la prison, pour avoir toujours pensé à moi", écrit-elle, en description d'une vidéo.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Également sur Instagram,le frère d'Alexeï Navalny, Oleg, a lui aussi adressé un message à son défunt frère: "Dors bien, mon frère, et ne t'inquiète de rien", écrit-il dans la légende d'une série de photos les montrant ensemble.

Article original publié sur BFMTV.com