Alain Delon se sépare de son avocat, qui affirme avoir été "interdit" de voir l'acteur par ses fils

Me Christophe Ayela estime pour sa part ne plus être "en mesure d'exercer (s)a mission de défense" après s'être vu refuser l'accès à son client à Douchy par Alain-Fabien Delon et des gardes du corps d'Anthony Delon.

Me Christophe Ayela, ancien avocat d'Anouchka Delon, ne défend également plus l'acteur. Dans une lettre en date du dimanche 21 janvier, Alain Delon lui demande de ne plus le représenter, de ne plus l'assister, et de ne plus parler en son nom et de "cesser toute intervention en (s)on nom".

"Cette attitude à mon égard ne peut continuer", peut-on encore lire dans cette lettre que BFMTV a pu consulter.

Me Christophe Ayela, dans un communiqué en date de ce mercredi 24 janvier, indique ne plus être "en mesure d’exercer (s)a mission de défense". "Aujourd’hui son fils Alain-Fabien et les gardes du corps embauchés par Anthony Delon m’ont interdit de voir Alain Delon alors que je me rendais à Douchy à sa demande", écrit Me Christophe Ayela.

Il se dit confronté à des "pressions" et "menaces"

Affirmant avoir eu "il y a quelques jours" Alain Delon lui-même au téléphone, l'avocat assure que son client lui avait pourtant bien confirmé son "souhait" qu'il continue "de l'accompagner et de défendre ses intérêts".

"Ce dimanche des avocats lui aurait fait signer à mon insu un courrier rédigé par leur soin mettant un terme à ma mission", écrit encore Me Christophe Ayela à propos de la lettre du 21 janvier dernier.

Dénonçant des "pressions, menaces, accusations et injures, et des manœuvres de bas étage", l'avocat a donc pris la décision de renoncer à défendre Alain Delon. Le 15 janvier dernier, il avait indiqué que l'acteur âgé de 88 ans avait répondu aux questions du médecin chargé de la première expertise médicale et que son discernement "n'était en aucun cas aboli".

"Il appartient maintenant au procureur de la République de faire ce qu'il y a lieu de faire pour protéger Monsieur Alain Delon et préserver sa santé", conclut-il.

Le clan Delon se déchire depuis le début du mois de janvier, lorsque Anouchka Delon a annoncé porter plainte pour diffamation, dénonciation calomnieuse, menaces et harcèlement contre son frère qui Anthony. Ce dernier a accusé sa sœur d'avoir "dissimulé la détresse" dans laquelle se trouvait leur père et de ne pas respecter ses volontés, à savoir vivre et mourir en France selon lui.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Anouchka Delon craint pour la sécurité de son fils