Aiden Fucci, l’ado accusé d’avoir tué la jeune Tristyn Bailey présenté à un juge

USA TODAY NETWORK/Sipa USA/SIPA

Plus d'un an après le meurtre de Tristyn Bailey, l'adolescent accusé de l’avoir poignardée à mort a comparu devant le tribunal mardi pour une audience préliminaire.

Le meurtre de Tristyn Bailey a choqué les Etats-Unis . A 13 ans, cette adolescente a été poignardée à mort par un camarade d’un an plus âgé. Les faits sont survenus l’an passé et le jeune homme a été présenté mardi à un juge dans le cadre d’une audience préliminaire. Il accusé de meurtre au premier degré et a plaidé non coupable. Son procès se tiendra en novembre prochain.

Le 9 mai 2021, Trystin Bailey était sauvagement poignardée. L’enquête a rapidement permis d’arrêter le suspect. Les autorités ont ensuite révélé de nouveaux détails sur ce meurtre glaçant. D’abord, elles ont diffusé une vidéo sur laquelle l’adolescente est vue en train de marcher avec son camarade, dans la matinée, quelques heures avant d’être tuée. Elles ont également montré les images du jeune garçon, tout sourire, en train de prendre des selfies après son arrestation, à l’arrière du véhicule de police. «Je m’éclate dans la putain de voiture des flics», se filme-t-il en train de dire, d’après la chaîne WJTX . «Quoi de neuf les gars ? Tristyn, si tu sors du putain…», ajoute-t-il avant de couper sa caméra. Des images de vidéosurveillance auraient capturé le garçon sortant des bois en courant, après le meurtre. C’est dans cette zone que le cadavre de la jeune fille a été découvert. Aiden Fucci n’avait pas été menotté et la police n’a pas expliqué pourquoi son téléphone n’avait pas été confisqué avant de le faire entrer dans le véhicule de police.

L'état mental de l'accusé en question

Le procureur a expliqué que sur les 114 coups de couteau reçus, au moins 49 avaient été portés au niveau de ses mains, de ses bras et de sa tête. «Il s’agit de blessures défensives», a-t-il précisé, indiquant que «la préméditation pourrait certainement être retenue en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles