Afrique-Europe : « La relation à son plus bas niveau depuis 10 ans »

La dégradation de la relation entre l'Europe et l'Afrique tout au long de la dernière décennie tient à une crise de confiance sur des questions économiques et financières mais aussi à des éléments d'histoire coloniale entre les deux entités sans compter le souhait africain d'être mieux pris en compte sur la scène internationale.   - Credit:JOHN THYS / POOL / AFP
La dégradation de la relation entre l'Europe et l'Afrique tout au long de la dernière décennie tient à une crise de confiance sur des questions économiques et financières mais aussi à des éléments d'histoire coloniale entre les deux entités sans compter le souhait africain d'être mieux pris en compte sur la scène internationale. - Credit:JOHN THYS / POOL / AFP

« La relation Afrique-Europe est à son plus bas niveau sur la décennie écoulée, avec un changement de narratifs et de ton dans les médias et les réseaux sociaux, ainsi qu'au sein de la société civile. » Tel est l'avis peu complaisant livré par le rapport 2022 de la Fondation Afrique-Europe, une structure lancée en mars 2020 par la Fondation Mo Ibrahim et le think tank bruxellois Friends of Europe, en partenariat avec l'African Climate Foundation et l'ONG ONE. L'objectif : faire avancer la question du climat et veiller à la relation entre les deux continents.

À LIRE AUSSI« L'Afrique est le sujet n° 1 de l'Europe pour les 50 ans à venir »

Un rapport éclairant sur l'état d'esprit africain

Ce rapport, qui n'a rien de politiquement correct, donne une idée de ce que seraient les débats globaux si l'Afrique y avait voix au chapitre – ce pour quoi il milite ardemment. Il est produit par un groupe de haut niveau comprenant 45 personnalités, pour moitié africaines et moitié européennes, parmi lesquelles nombre d'anciens chefs d'État, dont Mary Robinson (Irlande) et Ellen Johnson Sirleaf (Liberia), d'ex-Premiers ministres (Romano Prodi, Italie) et des ministres en exercice comme Chrysoula Zacharopoulou, en charge du Développement (France), ou Ramtane Lamamra, aux Affaires étrangères (Algérie). La liste comprend aussi la directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce Ngozi Okonjo-Iweala (Nigeria) et l'un de ses prédécesseurs, Pascal Lamy (France), la secréta [...] Lire la suite