Publicité

Affiche des JO de Paris 2024 : le chef de la diplomatie italienne s’indigne de l’absence de croix sur le dôme des Invalides

Le gouvernement italien se mêle à la polémique sur l’affiche des Jeux olympiques de Paris. Devant les eurodéputés du Parti populaire européen (PPE), le vice-président du conseil italien Antonio Tajani a évoqué l’absence de la croix du dôme des Invalides dans la représentation artistique du dessinateur Ugo Gattoni. Et il n’a pas hésité à tancer le modèle de la laïcité « à la française », qu’il a qualifié de « stupidité », comme l’a rapporté Le Figaro.

« Ce n’est pas une bonne idée d’effacer notre histoire et notre identité », a-t-il clamé lors du Congrès du PPE, à Bucarest. Cette figure de la droite italienne est le prédécesseur d’Ursula von der Leyen à la tête du Parlement européen, entre 2019 et 2022. Membre du parti Forza Italia, il assume un positionnement conservateur, matérialisé par l’évocation des fondements démocrates-chrétiens de la formation fondée par Silvio Berlusconi. « J’espère qu’ils vont changer les choses en France », a-t-il martelé.

Un choix artistique autorisé par le code des JO

Depuis plusieurs jours, l’affiche officielle des JO fait l’objet d’une controverse autour du parti pris du dessinateur. Le drapeau tricolore ne figure pas sur le dessin, ni la croix des Invalides. Interrogé par BFMTV, Ugo Gattoni a expliqué sa démarche en invoquant une liberté artistique, s’écartant d’une représentation « conforme » des « objets et des bâtiments ». Une libre expression soutenue par l’organisation des Jeux olympiques, qui a évoqué au HuffPost « un exercice libr...


Lire la suite sur LeJDD