Publicité

Affaire conclue - "Elle a traversé toute la France", "Ils sont fous ceux-là !", "Elle était trop contente de l'estimation" : cette affaire non-conclue a surpris les internautes

Ça peut arriver... ce vendredi 2 février, dans l'émission d'Affaire conclue de ce jour, une affaire n'a pas été conclue ! La lampe, pourtant signée, n'a pas convaincu les acheteurs.

Cette lampe signée est une affaire non-conclue et les internautes n'ont pas compris.
Cette lampe signée est une affaire non-conclue et les internautes n'ont pas compris.

Ce vendredi 2 février, dans Affaire conclue, Myriam, originaire d'un petit village dans le Beaujolais et habituée de l'émission, est de retour sur le plateau. Elle était déjà venue vendre une sculpture en bronze mais cette fois, c'est pour une lampe qu'elle est venue sur France 2. Après avoir retrouvé la lampe chez une grande tante, sa famille l'a motivée à aller vendre la lampe dans l'émission d'antiquaire. Pour la commissaire priseur Enora Alix il s'agit-là d'une manufacture "très prestigieuse" de Daum, une cristallerie nancéenne fondée en 1878. Selon elle, dans cette énorme production, il y a eu plus de vases de réalisés que de lampes, ce qui les rend particulièrement rares. "Vous avez un verre très fin dégagé à l'acide et on a les branches d'arbre en relief" explique t-elle. "En relief, le tronc d'arbre est ré-émaillé". Malheureusement, une partie de l'émaille sur la lampe a disparu. "J'aurais pu annoncé 8 000 euros", annonce Enora, créant la surprise chez Myriam.

Finalement, la commissaire priseur donne le prix de l'estimation à 4 000 euros en raison de l'état de la lampe. Mais aucune déception pour la vendeuse : "C'est pas mal !" dit-elle avec un grand sourire. "Je pense que vous allez avoir le sourire en salle des ventes" lui dit Julia Vignali. Malheureusement, ce n'est pas vraiment ce qu'il s'est passé.

Une vente ratée

En effet, en salle des ventes, les acheteurs lui demandent : "On démarre à quel prix Mimi ?" Celle-ci répond : "À 500 !" Raté, car les enchères commencent finalement à 70 euros pour s'arrêter à... 150 euros, proposition faite par Stéphane. Selon eux, la restauration est particulièrement compliquée, ce qui les freine à l'achat de cet objet. "Pour moi, le fait que le décor soit effacé, c'est rédhibitoire" affirme Caroline Margeridon. Myriam repart déçue et avec une affaire... non-conclue. Sur X, les internautes sont étonnés par ce passage et considèrent que les acheteurs ont fait une erreur.

Vidéo. Ce contenu pourrait également vous intéresser