Publicité

Accusé d'agressions sexuelles, le Japonais Junya Ito va quitter la Coupe d'Asie et rentrer à Reims

Junya Ito ne va pas disputer les quarts de finale de la Coupe d'Asie des nations. Accusé d'agression sexuelle au Japon pour des faits datant de l'été dernier, l'attaquant du Stade de Reims va finalement quitter la sélection japonaise et le Qatar - où se déroule la compétition - pour rentrer en France, comme rapporté par L'Équipe et France Bleu.

Il était officiellement question pendant un temps que le joueur de 30 ans reste avec la sélection. Mais la nouvelle décision a été prise par la fédération japonaise, qui a donc rétropédalé.

"Nous devons créer un environnement dans lequel l'équipe peut se concentrer sur le football", a confirmé son président Kozo Tajima.

Disponible contre Toulouse?

Junya Ito devrait être de retour dans la soirée de ce vendredi 2 février, alors que le Japon affronte l'Iran dans la journée de samedi (12h30). Il sera théoriquement disponible pour le match du Stade de Reims prévu dimanche après-midi (15h) contre le Toulouse FC dans le cadre de la 20e journée de Ligue 1.

Le club, actuel 6e du championnat, a fait savoir qu'il se montrait "solidaire" de son joueur pour le moment: "Dans l'attente d'une instruction judiciaire permettant d'étayer les propos du média, le Stade de Reims ne dispose d'aucune information permettant d'appuyer, dans un sens ou dans l'autre, l'enquête menée par les autorités d'Osaka, les faits rapportés ayant eu lieu sur une période de trêve internationale".

Portées par deux femmes qui ont porté plainte et dont les témoignages ont été relayés par la presse nippone, les accusations d'agressions sexuelles sont démenties par Junya Ito.

Article original publié sur RMC Sport