Publicité

86% des Français favorables à l'élargissement du référendum aux grandes questions de société

Les Français veulent la parole. C'est l'un des principaux enseignements d'un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi 8 novembre. Selon cette enquête, la proposition d’Emmanuel Macron d’élargir le referendum aux grandes questions de société est largement soutenue dans l’opinion (86%).

Sur ces questions comme l'immigration ou encore la fin de vie, seulement 9% des sondés sont plutôt opposés à l'organisation d'un référendum, et 4% très opposés.

Cette suggestion du président de la République a été émise en vue d'une prochaine réunion avec les dirigeants de partis politiques, sur le modèle de la première rencontre à Saint-Denis organisée en août.

Abaisser le seuil du RIP

Parmi les autres sujets d'étude, 2 Français sur 3 (66%) approuvent la proposition d'abaisser le nombre d'électeurs et de parlementaires nécessaires pour organiser un référendum d'initiative partagé.

"Une proposition de loi référendaire doit être déposée par au moins un cinquième des membres du Parlement (soit au moins 185 députés et/ou sénateurs sur un total de 925)", peut-on lire sur le site du Conseil constitutionnel.

Le président de la République suggère également de donner "aux citoyens la possibilité de prendre l'initiative" de ce RIP, introduit par la réforme constitutionnelle de 2008, "alors qu'aujourd'hui, seuls les parlementaires peuvent lancer la procédure".

À l'heure actuelle, l'article 11 indique qu'un référendum ne peut que porter "sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent". Il sera donc nécessaire de l'amender pour élargir les sujets sur lesquels les Français peuvent être consultés.

Article original publié sur BFMTV.com