Publicité

Une étude nous dit quoi manger pour éviter la démence

C’est prouvé : manger sainement permet de mieux vieillir. D’après une étude publiée par les chercheurs de l’université de Columbia et du Robert Butler Comumbia Aging Center, aux États-Unis, une alimentation plus saine serait directement associée à une réduction du risque de démence, et à un ralentissement du vieillissement biologique. L’étude, publiée par la revue Annals of Neurology, avait pour objectif de tester l’hypothèse selon laquelle une alimentation saine protège contre la démence en ralentissant le rythme général du vieillissement de l’organisme. Le mécanisme biologique de cette protection n’est toujours pas bien compris par les chercheurs. A titre de précision, la forme de démence la plus connue n'est autre que la maladie d'Alzheimer. "L'attention portée à la nutrition dans la recherche sur la démence se concentre sur la manière dont des nutriments spécifiques affectent le cerveau", explique Daniel Belsky, auteur de l’étude. Dans ces travaux, l’attention a été portée sur l’alimentation globale des patients.

Sur les 1 644 participants, 140 ont développé une démence

Les chercheurs ont utilisé les données de la cohorte Offspring, qui a débuté en 1971. Les participants étaient âgés de 60 ans ou plus, ne souffraient pas de démence et disposaient de données sur l'alimentation, l'épigénétique et le suivi. La cohorte a été suivie lors de neuf examens, environ tous les 4 à 7 ans. Les données recueillies comprenaient (...)

Lire la suite sur Top Santé

Un dentiste déconseille ce bain de bouche (ainsi que 7 boissons!)
A quelle fréquence faut-il tester sa glycémie quand on a du diabète de type 2 ?
Nutrition, yoga, fitness, soutien scolaire : vous trouverez forcément le cours dont vous avez besoin sur Wooskill
Voici le masque de nuit bourré d’antioxydants utilisé par Kate Moss
Une idée de poke bowl rassasiant et simple à réaliser proposé par une diététicienne