Publicité

États-Unis: une mère tue "accidentellement" sa fille par balle en cherchant ses clés dans son sac

Un nouveau drame lié aux armes à feu aux États-Unis. À Nashville, dans l'État américain du Tennessee, une mère est responsable de la mort de sa fille de 13 ans. De'Ann Radley, alors qu'elle fouillait dans son sac à main pour trouver ses clés, a accidentellement tiré avec son semi-automatique, comme le rapporte le New York Post.

"La mère de Dearria (l'adolescente, NDLR) déclaré aux inspecteurs que son pistolet semi-automatique de calibre 40 se trouvait dans son sac à main avec d'autres objets", ont explique des sources policières à la presse.

L'adolescente, atteinte par une unique balle, est morte alors qu'elle était prise en charge par les urgences pédiatriques.

Un appel aux dons pour les funérailles

La mère endeuillée a pris la parole sur Facebook pour faire part de sa peine après cet accident. "Faites des câlins à vos enfants car j'ai perdu la mienne. Aucun mot ne peut décrire cette douleur", s'est émue la mère dans un message.

"Je ne souhaiterais cette douleur à personne. Dearria, j'ai besoin de toi. Je t'aime tellement ma puce", a aussi partagé la mère dans un autre post.

À la peine de la perte s'ajoute la difficulté de financer les funérailles. De'Ann Radley dit ne pas avoir les moyens pour pouvoir enterrer sa fille. Une cagnotte a été ouverte, où 15.000 dollars sont réclamés. Le 28 mars, plus de 8.000 dollars avaient été récoltés.

"J'ai besoin d'aide pour ses funérailles, ma fille de 13 ans a été tuée accidentellement par balle, je n'ai pas d'assurance pour l'enterrer, si quelqu'un peut m'aider dans ces moments douloureux", demande la mère aux donateurs.

Pour la ville de Nashville, il s'agit d'un énième drame lié aux armes à feu. En avril 2023 d'imposantes manifestations ont eu lieu devant le Capitole de cet État pour réclamer une législation plus stricte, après plusieurs fusillades meurtrières dans des établissements scolaires. L'une d'elles, dans une école primaire, avait coûté la vie à six personnes dont trois enfants.

Article original publié sur BFMTV.com