États-Unis: le couple qui avait menacé des manifestants Black Lives Matter ne récupérera pas ses armes

États-Unis: le couple qui avait menacé des manifestants Black Lives Matter ne récupérera pas ses armes
Patricia et Mark McCloskey devant leur maison de St. Louis dans le Missouri (Etats-Unis), le 28 juin 2020 - Handout © 2019 AFP
Patricia et Mark McCloskey devant leur maison de St. Louis dans le Missouri (Etats-Unis), le 28 juin 2020 - Handout © 2019 AFP

Mark McCloskey, un avocat américain originaire de Saint-Louis, dans le Missouri, ne pourra pas récupérer les deux armes qu'il avait confié à la justice en juillet 2021, bien que lui et sa femme Patricia aient été graciés par le gouverneur républicain du Missouri, Mike Parson, rapporte le média The Hill.

Le couple avait menacé des manifestants du mouvement Black Lives Matter, qui avait gagné l'ensemble des États-Unis à l'été 2020 après la mort par un policier blanc de l'Africain-Américain George Floyd. Jugeant que les manifestants s'approchaient trop de leur propriété, Mark McCloskey et sa femme étaient sortis armés devant leur domicile.

"Sa culpabilité demeure"

Dans le cadre d'un accord passé avec la justice, le couple avait plaidé coupable en juillet 2021, et avait confié aux autorités deux armes: un AR-15 et un pistolet. Mais en août 2021, le gouverneur républicain du Missouri, Mike Parson, avait gracié l'avocat et sa femme.

Le couple avait ainsi lancé une nouvelle procédure pour récupérer leurs armes, ainsi qu'obtenir un remboursement des frais de justice engagés. En vain.

"Bien que la grâce accordée par le gouverneur efface le dossier de condamnation du demandeur, sa culpabilité demeure et les conditions qui prévoyaient la culpabilité demeurent également", a indiqué mercredi Joan Moriarty, un juge du Missouri qui a rejeté la demande des McCloskey.

L'avocat, qui a tenté de se lancer en politique, a annoncé qu'il fera appel de ce rejet.

Article original publié sur BFMTV.com