Publicité

Écosse: en phase terminale, un homme de 77 ans remporte plus d'un million d'euros à la loterie

Une victoire à la saveur amère. Un couple de septuagénaires écossais, Ian et Marlyn Anderson, ont récemment remporté le gros lot, soit un peu plus d'un million d'euros, à la loterie nationale britannique.

Seulement, Ian, âgé de 77 ans, est atteint d'une maladie pulmonaire, une fibrose pulmonaire, qui a atteint un stade terminal et qui est désormais incurable. Selon la BBC, l'ancien travail de Ian, sur les chantiers de construction, pourrait être à l'origine de cette maladie.

Si le couple a refusé de nombreuses interviews, ils se sont toutefois confiés auprès de la National Lottery, organisatrice du tirage au sort. Au moment de jouer, Marlyn l'assure, le couple, marié depuis 32 ans et qui ne roule pas sur l'or, ne disposait plus que de 4,90 livres, soit un peu plus de 5 euros.

"On s’est rendus compte le lendemain matin, on a ouvert l'Ipad, il m'a montré un truc du doigt et m'a dit: 'regarde ça'. Moi j'ai cru qu'on avait gagné 1000 livres, il m'a dit: 'non regarde bien', alors j’ai compté les zéros et je ne sentais plus mes jambes", se rappelle-t-elle.

"Cela ne peut pas acheter votre santé"

Le couple, qui a deux enfants, cinq petits-enfants et un arrière-petit-fils, a d'ores et déjà investi dans une nouvelle voiture, une Citroën DS7. Mais surtout, tous deux souhaitent investir dans une nouvelle maison, mieux adaptée, afin de faciliter la fin de vie de Ian.

Depuis plusieurs mois, ce dernier, en permanence sous assistance respiratoire, est incapable de se rendre au premier étage de leur domicile actuel. De fait, ils souhaitent désormais faire l'acquisition d'un bungalow.

"Tout sur un seul étage, ce sera tellement plus simple pour Ian, c'est incroyable, quelque soit le temps qu’il lui reste, il va être tellement plus à l’aide, peu importe la maison cela va lui permettre d’avoir une vie à peu près normale", explique-t-elle.

Avant le diagnostic funeste de Ian, Marlyn l'assure, le couple a déjà "vécu pleinement sa vie." "Gagner à la loterie peut vous permettre d'acheter des choses que vous ne pourriez pas vous permettre, mais cela ne peut pas acheter votre santé", termine-t-elle, philosophe.

Article original publié sur BFMTV.com