Publicité

"Ça se sait dans le milieu": Yanis Marshall dénonce une omerta après ses accusations contre Bruno Vandelli

Après l'annonce de sa plainte sur les réseaux sociaux contre le chorégraphe, Yanis Marshall a confié sur BFMTV que "personne n'a jamais voulu parler" alors que beaucoup étaient au courant dans le milieu de la danse. Il aurait déjà reçu au moins 16 "témoignages bouleversants".

"Il n'y a aucune surprise." L'ex-professeur de danse de la Star Academy Yanis Marshall a détaillé sur BFMTV ce samedi 20 janvier la plainte qu'il compte déposer contre le chorégraphe Bruno Vandelli. Il dénonce ainsi des "viols aggravés sur mineur".

Selon lui, la relation d'emprise commencée à ses 14 ans avec le chorégraphe, rendu célèbre dans l'émission Popstars en 2002, était connue par l'entourage de Bruno Vandelli et le milieu de la danse était au fait de ses agissements avec les jeunes danseurs qu'il prenait sous son aile.

Bruno Vandelli, 62 ans, dénonce lui "une mascarade qui voudrait [le] faire passer pour un monstre".

"Je le considérais comme mon père"

Depuis plusieurs jours, le danseur âgé de 34 ans publiait sur Instagram des messages visant Bruno Vandelli. C'est finalement ce jeudi qu'il a annoncé un futur dépôt de plainte.

"Cela fait plusieurs années que les faits dont j'ai été victime à l'âge de 14 ans me hantent, me détruisent et me plongent dans une véritable détresse", a-t-il écrit dans un communiqué.

Sur notre antenne, il est revenu sur une relation entamée à son arrivée dans l'école de danse de Bruno Vandelli. "Il y a eu une emprise sur un mineur. Cela a duré des années et c’est en fait une manipulation. Je suis devenu amoureux de lui, j’avais 14 ans et il en avait 42. Je le considérais comme mon père."

Mais Yanis Marshall savait que la relation ne devait pas être révélée au grand jour: "Je savais que c'était un secret, qu'il ne fallait surtout pas le dire." "Des gens de son entourage étaient au courant de tout depuis des années", a-t-il pourtant assuré.

Une omerta dans le milieu de la danse?

Sur son compte Instagram, Yanis Marshall a lancé un appel à témoins pour "qu'il n'y ait plus jamais d'enfants qui vivent ça". Car, selon lui, une omerta opère depuis des années dans le milieu de la danse.

"C’est ça le plus traumatisant pour moi. J'ai toujours été au courant. Cela se sait dans le milieu. Juste, personne n’a jamais voulu parler", a-t-il clamé sur BFMTV.

En à peine 24 heures, le danseur a déjà reçu "énormément de témoignages bouleversants" de garçons ou d'hommes qui avaient "entre 14 et 16 ans" au moment des faits. "En tout, j’ai à peu près 16-17 personnes (qui l'ont contacté). Et de gens qui veulent témoigner, on est vers 7 ou 8 victimes."

Il a ajouté: "Un date de 1990, moi 2004. Le dernier date de 2023. En 30 ans, il ne s'est jamais arrêté."

Une "opération de destruction"

De son côté, Bruno Vandelli a déjà contre-attaqué sur les réseaux sociaux. "Mon avocat fait de la justice une vérité. Ma plainte contient certainement ce qu'il faut envers cette mascarade qui voudrait me faire passer pour un monstre", a-t-il écrit laissant penser que son avocat allait aussi déposer une plainte.

Sur BFMTV, Me Joseph Cohen-Sabban n'a pas directement évoqué cette éventualité. Il a surtout dénoncé le fait qu'aucune plainte ne lui ait été communiquée, sans quoi il ne peut pas préparer de défense.

"On arrive dans une situation où on devient tous fous", a-t-il déploré. "Il n’y a pas de plainte, il n’y a rien acté, il y a des faits prescrits depuis des années et à l’heure actuelle il y a une opération de destruction de Bruno Vandelli."

D'après lui, son client est "effondré d’être l’objet d’une chasse à l’homme". "Il aimerait pouvoir se défendre car personne ne lui demande rien. Si la police le convoque, il ira."

Sur BFMTV ce samedi, l'avocate de Yanis Marshall, Me Kaltoum Gachi, a assuré que la plainte "est prête, elle a été envoyée, et sera sur le bureau du procureur de la République de Grasse dans le courant de la semaine prochaine". Une plainte pour "viols aggravés, agressions sexuelles, mais également de corruption de mineur".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Accusations de viols contre Bruno Vandelli: son avocat affirme que son client "conteste complètement" les faits dénoncés par Yanis Marshall