À la découverte de la fabuleuse histoire de l’automobile

© Pixabay

L’invention de la roue ? Les premières traces retrouvées par les archéologues remonteraient au IVe millénaire avant J.-C. Le premier prototype d’automobile ? Six mille ans plus tard, vers 1771… À l’époque, ces véhicules sont conçus pour déplacer des charges lourdes. Ce n’est qu’à partir de 1801 que la première voiture de transport voit le jour, avant de devenir notre moyen de locomotion principal. Quant au mode de propulsion, tout sera testé : moteur à vapeur dans un premier temps, électrique dès 1852 (déjà) suivi quelques années plus tard par le moteur thermique à explosion. La production en masse de la Ford T, à partir de 1908, consacrera le moteur thermique qui va s’imposer pour des décennies. II faudra attendre les années 1990 pour que les constructeurs s’intéressent à nouveau aux moteurs alternatifs. Notamment l’hybride et l’électrique… Dérèglement climatique oblige.

Considéré comme le premier véritable prototype de véhicule automobile de l’histoire, le fardier de Cugnot était destiné à déplacer des pièces d’artillerie. Cette machine a été conçue en 1769 par l’ingénieur militaire français Nicolas Cugnot. Elle comptait une roue motrice unique actionnée à l’aide de deux pistons transmettant l’énergie fournie par une chaudière à vapeur. Ce fut le premier moteur permettant de faire avancer une voiture.

Dès 1834, le moteur électrique fait son apparition. Mais il faudra attendre les années 1850 et l’invention de la batterie rechargeable au plomb-acide, commercialisée en 1852, pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment éviter de se faire avoir pour son repas du réveillon ?
Cuisine : voici les meilleures étapes à suivre pour cuisiner les lentilles
Quand disparaît l'envie de fumer ?
Comment réussir son apéro de Noël ?
La malbouffe est-elle une question d’argent ?