Publicité

Élections européennes : EELV lance sa campagne avec une surprenante "booty therapy"

Cette "booty therapy", que l'on nommerait thérapie de fesses en français, permet de "s'assumer tel que l'on est", a notamment défendu la secrétaire nationale du parti, Marine Tondelier.

Les écologistes avaient promis des surprises pour le premier meeting, ce samedi 2 décembre, de leur tête de liste aux européennes Marie Toussaint. Ils ont lié la parole aux actes, en proposant notamment un cours de "booty therapy". Soit une thérapie des fesses, permettant, selon ses adeptes, de se réapproprier l'espace public.

Plusieurs têtes d'affiche du parti, comme Marine Tondelier et Sandrine Rousseau, sont montées sur scène pour danser sur "Run the World (Girls)" de Beyoncé, avant d'être chassées par trois danseuses en mini short, qui ont livré leur performance et proposé une initiation aux élus écologistes.

Lors de celle-ci, une des organisatrices demande à l'assistance de prendre la position d'un poulet. Ce dernier "a la grippe et a donc beaucoup de fièvre" dit-elle, invitant en ce sens les spectateurs à se "secouer dans tous les sens".

"Relâcher" ses "émotions"

Les images ont fait le tour des réseaux ce week-end. Secrétaire nationale du parti, Marine Tondelier s'est exprimée sur X (ex-Twitter) pour justifier la démarche de son camp et répondre à certaines critiques.

L'élue d'opposition à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) défend "une revendication du fait de s’assumer tel que l’on est, d’accepter son physique, d’assumer son histoire, d’appréhender ses émotions et de les libérer dans un espace sain et safe, entouré de personnes bienveillantes."

Elle précise qu'en "partant de ça, les personnes peuvent relâcher leurs émotions et guérir une partie de leurs traumas et épreuves à travers des exercices collectifs".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Médine aux journées d'été d'EELV: le rappeur reconnaît la "maladresse" d'avoir utilisé le mot "rescapée"