Publicité

Zone interdite - "En 2050 je ne vais pas manger ça moi !", "Gardez-les vos scarabées !", "N'importe quoi !" : le burger de larves de scarabées made in France repousse les internautes

Ce dimanche 10 décembre, l'émission "Zone Interdite" sur M6, animée par Ophélie Meunier, a mis en lumière un sujet crucial tant il est d'actualité : la désindustrialisation en France. Depuis quatre décennies, la France connaît un important déclin industriel mais un vent de changement souffle grâce à des entrepreneurs audacieux. Parmi les entreprises présentées ce soir, Ÿnsect et sa gigantesque ferme verticale située dans la région d'Amiens. L'une de ses spécialités, le burger de larves de scarabées, a fait débat sur X.

Dans le nouveau numéro de
Dans le nouveau numéro de "Zone interdite" diffusé ce dimanche soir, l'émission s'est intéressée à quatre modèles de réindustrialisation française. (Capture d'écran M6)

Un petit coléoptère pour l'apéro ? Ce dimanche, Ophélie Meunier anime un nouveau numéro de "Zone interdite" sur M6. Ce soir, le célèbre magazine s'est intéressé à la désindustrialisation que connaît la France depuis les quarante dernières années. Cependant, depuis quatre ans, l’Hexagone est dans une nouvelle dynamique : aujourd'hui en France, on crée plus d’entreprises qu’on en perd.

Ainsi, la rédaction a souhaité mettre en lumière quatre entreprises qui illustrent cette dynamique. L'émission a débuté par un tour d'horizon de plusieurs sociétés qui redéfinissent le "Made in France". Parmi elles, la toile de jeans Tuffery, un exemple frappant de durabilité. Fondée en 1892, cette entreprise familiale a été revitalisée par Julien (descendant direct du fondateur de la marque) et Myriam, son épouse, qui utilisent des matières premières locales comme le coton européen et la laine de brebis, réduisant ainsi l'empreinte carbone du produit. Ensuite, Daan Tech a captivé l'audience avec Bob le lave-vaisselle et Joe le four, conçus pour les petits espaces et fabriqués majoritairement en France, soulignant l'importance de la production locale et de la réparabilité. L'entreprise Gautier, spécialisée dans le mobilier, a également été mise en avant. Cette société familiale utilise 50 % de bois recyclé, y compris du bois issu des Landes, ravagées par des incendies en 2022. Cette approche montre comment l'industrie peut s'adapter aux défis environnementaux et sociaux. Mais l'entreprise qui a suscité le plus de commentairres fut Ÿnsect, une start-up révolutionnaire dans le domaine de l'agro-industrie...

VIDEO - Découvrez la Minute d'Ophélie Meunier

"Une entreprise qui va couler..."

Depuis 2011, date de sa création, Ÿnsect est pionnière dans la production de protéines d'insectes. Elle est actuellement en train de construire une immense ferme verticale près d'Amiens, dédiée à l'élevage de scarabées. Cette initiative s'inscrit dans une démarche écologique, avec une empreinte carbone et une consommation d'eau réduites, comparativement aux modèles d'élevages traditionnels. L'entreprise illustre parfaitement comment l'innovation technologique peut répondre aux enjeux alimentaires futurs.

Les journalistes de "Zone interdite" ont notamment suivi Thierry, un ancien ouvrier au chômage, qui a rejoint Ÿnsect pour travailler dans cette ferme futuriste de 50 000 m2, comparable en taille au château de Versailles. Thierry va bientôt participer à l'élevage de scarabées, un secteur novateur qui pourrait jouer un rôle clé dans la réponse aux défis alimentaires mondiaux. Avec une population mondiale attendue à 9 milliards d'ici 2050, l'élevage traditionnel ne suffira pas. Pour l'entreprise, pionnière de la protéine d’insectes, la nourriture de demain… c’est le coléoptère ! Il est donc grand temps de révolutionner les habitudes de consommation… à commencer par celles des salariés. Face à son patron, Thierry s’est donc lancé dans la dégustation d’un burger de larves de scarabées. Après avoir croqué dans le burger, Thierry s’est d’emblée montré satisfait : "Franchement c’est bon. Je suis même étonné ! Un entier, il passe, pas de problème !" a-t-il lancé à la caméra.

En France, ces steaks d’un nouveau genre devraient être autorisés à la vente dans les supermarchés en 2024. Pour les internautes, cette révolution est loin de faire l’unanimité…