Publicité

Zona : la HAS recommande un nouveau vaccin pour les plus de 65 ans et les adultes immunodéprimés

Un nouveau vaccin contre cette affection virale de la peau et des muqueuses est recommandé par la Haute autorité de santé. Les seniors et les adultes immunodéprimés sont les patients visés.

La Haute autorité de santé (HAS) recommande de vacciner les adultes immunodéprimés et les plus de 65 ans contre le zona, une affection virale de la peau et des muqueuses, de préférence avec un nouveau vaccin qui apparaît plus efficace, a-t-elle indiqué ce jeudi 7 mars.

Le zona est dû, chez des personnes ayant eu la varicelle, à une réactivation du virus varicelle-zona, qui se produit parfois quand le système immunitaire est affaibli par une maladie, un traitement (comme une chimiothérapie) ou l'âge par exemple. Sa fréquence et sa gravité augmentent avec l'âge, et ses principales complications sont des douleurs neuropathiques persistantes.

Le nouveau vaccin Shringrix

Jusqu'alors, la recommandation en France - qui date de 2013 - était de vacciner les adultes de 65 à 74 ans révolus avec du Zostavax (du laboratoire MSD).

Saisie par le ministère de la Santé pour une mise à jour, en raison notamment d'un nouveau vaccin, la HAS "recommande la vaccination contre le zona avec le vaccin Shingrix des personnes de 18 ans et plus dont le système immunitaire est défaillant, ainsi que de toutes les personnes âgées de 65 ans et plus, préférentiellement au vaccin Zostavax", selon un communiqué.

Selon la HAS, le vaccin Shringrix (du laboratoire GSK) est "tout aussi sûr mais plus efficace" que le Zostavax pour prévenir l'apparition d'un zona (79,3% des personnes vaccinées avec le Shringrix contre 45,9% avec le Zostavax) et pour réduire les douleurs post-zona (87% contre 66%).

Ce nouveau sérum s'est aussi révélé efficace pour les immunodéprimés, à la différence du précédent, note-t-elle.

Un "schéma vaccinal simple"

En proposant la vaccination des 65 ans et plus contre le zona, la HAS défend un "schéma vaccinal simple et lisible, condition nécessaire à l'amélioration de la couverture vaccinale" des seniors.

D'autres vaccinations sont en effet recommandées dans cette tranche d'âge: rappel contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite à 65 ans (tous les 10 ans ensuite), vaccination contre la grippe et contre le Covid-19 pour les 65 ans et plus.

Le vaccin contre le zona Shringrix peut être administré en même temps que ces autres vaccins, a précisé la HAS.

L'Académie de médecine s'est inquiétée mi-janvier de faibles couvertures vaccinales des plus de 65 ans contre quatre maladies infectieuses "parmi les plus sévères pour cette tranche d'âge", dont le zona, et a jugé que la vaccination des seniors devrait devenir "un objectif prioritaire de santé publique".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pourquoi faire le vaccin HPV si tôt, ça protège les ados contre quoi ? BFMTV répond à vos questions