Publicité

Zkr en interview : "Un mec comme Jul mérite largement d'être là où il est"

Purecharts
Purecharts

Crédits photo : PurechartsPropos recueillis par Guillaume Narduzzi.
Hello Zkr ! Tu viens de sortir ta nouvelle mixtape "Mode opératoire, vol. 1". Comment s'est passé le processus d'écriture pour ce disque ?
Comme d'habitude, c'est-à-dire à l'instinct. Au fur et à mesure, j'écris des sons. Un jour je me réveille, j'ai une vision, j'ai un nom. C'est ce qu'il s'est passé. C'est un travail assez vaste. Je ne me mets pas de limite. J'essaie de bosser au maximum, de faire des sons et après je choisis.
Tu parles d'une "vision". Comment ça s'exprime concrètement ?
J'ai un nom, j'ai un univers... Je ne sais pas trop comment t'expliquer. Un beau jour, j'ai un nom. Je l'aime bien, je le garde dans ma tête. Je commence à en parler autour de moi. C'est à l'instinct. Mais "Mode opératoire", je le savais déjà. Après "Caméléon" (2022), je savais déjà que le prochain projet serait "Mode opératoire".
Qu'est-ce qui t'a inspiré pour cette mixtape ?
Je ne me suis pas pris la tête plus que ça. C'est seulement moi, moi et moi. Parce que j'estime que j'ai fait deux albums assez bien écrits. Là, je voulais une fenêtre un peu plus rap dans ma carrière. Et celui-là, c'est un peu moins pour les chiffres. À la base, je fais la musique pour moi et celui-là je l'ai fait pour moi en fait. Et quand je fais pour moi, je fais aussi pour mon public parce que je sais qu'on a la même vision.
« J'ai un certain niveau d'exigence »C'est un projet assez dense avec 16 titres et deux bonus pour la version streaming. T'as enregistré combien de morceaux au total ?
À peu près une trentaine, 35, 40... Mais ce n'est pas vraiment pour ça que je fais des morceaux. Il y a des sons quand je les fais, j'aime bien, mais je sais déjà que j'ai un problème avec l'instrumentale.

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

Zkr et Freeze Corleone réunis sur "Beterbiev"