Zemmour sur la présidentielle : "j'y vais parce que je suis fou"

·2 min de lecture

Alors que la candidature probable du polémiste prend dans les sondages, un livre, "Le radicalisé", raconte comment il a décidé de se présenter en 2022.

Deuxième au premier tour, troisième au coude-à-coude avec Marine Le Pen... Les études d'opinion se suivent et montrent que la candidature probable d'Éric Zemmour prend dans la campagne présidentielle. Un livre, Le radicalisé, d'Étienne Girard, journaliste à L'Express, revient sur ces derniers mois qui l'ont décidé à franchir probablement le pas.

L'hebdomadaire sort également une grande enquête sur le sujet. Eric Chol, le directeur de la rédaction, était sur notre antenne ce mercredi soir pour expliquer la stratégie du presque candidat. 

"Les bulles n'éclatent pas forcément"

"'J'y vais parce que je suis fou' a dit Zemmour lors de la toute première réunion avec ses soutiens. (...) Trump, avant les primaires, jouait au clown, faisait des sorties, des saillies verbales sur de nombreux thèmes, en particulier sur l'immigration. Tout le monde se disait que c'était une bulle qui allait éclater. Et finalement, cette bulle l'emmène à la Maison Blanche. Il faut prendre ce système de bulle au sérieux. Elles n'éclatent pas forcément", a jugé le patron du magazine sur BFMTV.

Le journaliste est également revenu sur la décision putative de se présenter à la présidentielle du polémiste, et ce, alors qu'il avait jusqu'ici toujours refusé de s'engager en politique.

"Son parcours est fait de nombreuses frustrations. Et puis un déclic s'est opéré. Il a été poussé par son entourage, qui compte beaucoup pour lui. Ce livre finalement raconte le Éric avant le Zemmour, il raconte comment il s'est radicalisé. Cette radicalisation ne fait que s'accentuer au fur et à mesure de son ascension sociale. Il n'accepte aucun compromis", décrypte le journaliste.

La tournée promotionnelle de l'ancien journaliste semble compliquée ces derniers jours. L'essayiste a été accueilli sous les huées à Biarritz, après que la maire LR a refusé de le recevoir en centre-ville. Son déplacement à Vannes, prévu le week-end prochain, a également été annulé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo : "En 2017, on nous a dit : "Plus jamais ça", et cinq ans plus tard, deux candidats d’extrême droite. À quand le troisième ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles