Yvelines: un judoka retrouvé pendu dans une forêt, la piste criminelle envisagée

·1 min de lecture

Antoine S., le président du club de judo de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, a été retrouvé le 9 novembre dans la forêt de Plaisir, dans les Yvelines. La pendaison n'est pas la cause du décès.

Le mystère reste entier autour de la mort d'Antoine S.. Le corps du président du club de judo de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, a été retrouvé le 9 novembre dernier pendu dans une forêt, a appris BFMTV confirmant les informations du Parisien. Pour l'heure, la piste criminelle est envisagée.

L'homme avait disparu le 30 octobre dernier. Son corps a été découvert plus d'une semaine plus tard dans la forêt de Plaisir, dans les Yvelines. Une enquête avait d'abord été ouverte pour "recherche des causes de la mort" avant d'être requalifiée "pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Aucune interpellation

L'autopsie a confirmé que la pendaison n'est pas la cause du décès. Le corps d'Antoine S. présentait des traces de strangulation et des ecchymoses. "Les premiers éléments de l'autopsie laissent à penser à une intervention extérieure", a précisé une source judiciaire.

Selon cette même source, la mort du judoka pourrait être liée à un jeu sexuel qui a mal tourné. Il n'y a pas eu d'interpellation pour le moment, précise le parquet de Versailles, compétent dans cette affaire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Hawaï : un couple accusé de meurtre après avoir enfermé sa fille adoptive dans une cage :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles