Ysaora Thibus, la « French touche »

·1 min de lecture
Ysaora Thibus, meilleure chance de médaille française en fleuret féminin.
Ysaora Thibus, meilleure chance de médaille française en fleuret féminin.

Sera-t-elle la première fleurettiste française médaillée olympique depuis le titre de Pascale Trinquet en 1980 à Moscou ? À 29 ans, Ysaora Thibus a tout de l?héritière tant espérée. Vice-championne du monde en 2018 et troisième au classement mondial, la Guadeloupéenne dispute sa troisième olympiade de suite (après Londres 2012 et Rio 2016) avec l?objectif de grimper pour la première fois sur le podium et peut-être de décrocher le titre olympique. La compétition débute dimanche pour les fleurettistes dames et les épéistes messieurs.

L?escrime française dispose dans ses rangs de fines lames et peut se montrer ambitieuse aux Jeux de Tokyo, où elle espère égaler sa performance de Rio (trois médailles, une de chaque couleur et toutes masculines) et retrouver son lustre d?antan. Parmi les grands espoirs de médaille, Ysaora Thibus est sans conteste la meilleure fleurettiste tricolore depuis près d?une décennie. Et la championne de France, huit fois titrée entre 2011 et 2019, a récemment prouvé qu?elle n?avait rien perdu de son escrime à l?occasion de la seule épreuve de Coupe du monde disputée depuis le début de la pandémie, en mars 2021 à Doha (Qatar). Malgré un an sans duel, la fleurettiste a décroché la troisième place. Un résultat qui fait suite à une bonne saison 2019-2020, notamment marquée par deux podiums en Coupe du monde et une victoire au Grand Prix de Turin. C?est donc avec confiance que l?escrimeuse antillaise signe ses débuts dans cette 32e olympiade [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles