Yassmine B., l'escort girl qui se faisait passer pour une riche héritière

Sacha, 23 ans, a porté plainte contre son ex-petite amie, une escort-girl qui se faisait passer pour une héritière et qu’il accuse de lui avoir volé des bijoux, des vêtements et de l’argent liquide. (Getty Images/iStockphoto)

Suite à la plainte de son petit ami, Sacha, ancien candidat à The Voice, d’autres victimes de Yassmine B., escort girl de 23 ans, ont à leur tour porté plainte pour vol et escroquerie.

"J’ai vécu une histoire digne d’un thriller", s'étonne encore Sacha, 23 ans, dans les colonnes du Parisien. Cet ancien candidat de The Voice, aujourd’hui conducteur de VTC, partageait la vie de Yassmine B. depuis deux mois quand il a découvert que la jeune femme était une escort girl. Il l’a quitté sur le champs et lui a demandé de prendre ses affaires. La femme a emporté dans ses valises les bijoux de la mère de Sacha et des vêtements de son père défunt... Elle avait déjà usé de sa carte bleue sans le prévenir plusieurs semaines auparavant.

Car Yassmine B. mentait de façon chronique sur ses origines sociales. Elle se disait être une riche héritière tout en ne déboursant jamais un centime selon Sacha, trouvant toujours une bonne excuse. En revanche, elle se serait montrée plus généreuse pour ses maladies vénériennes car elle aurait partagé son herpès et la chlamydiae au prétexte qu’elle ne supporte pas le latex.

Six plaintes en cours

La plainte du jeune homme a été relayée sur les réseaux sociaux le 18 avril et depuis, partout en France, plus de trente victimes ont confirmé les pratiques malhonnêtes de la jeune femme. Six ont porté plainte pour vol, escroquerie, cyberharcèlement ou chantage. Yassmine B. semble justifier certaines pratiques en admettant une enfance difficile avec un père absent. "On vient d’un milieu très modeste, et j’ai subi des moqueries quand j’étais enfant car j’avais une maladie qui m’empêchait de parler", se justifie-t-elle.

Adolescente, elle aurait commencé à voler et exercé ses premiers chantages. Une pratique a priori courante pour la jeune femme, même dans son activité d’escort girl puisqu’elle aurait menacé un client de porter plainte pour viol sur mineure en contrepartie de 10 000 euros. Elle aurait aussi volé d’autres escorts. Dans l’enquête du Parisien, on apprend que la jeune femme a décidé de se servir de ces plaintes pour devenir célèbre, elle a d’ailleurs passé son compte Instagram en mode public.

VIDÉO - L'arnaqueuse Anna Delvey payée une fortune pour Inventing Anna

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles