Publicité

Yanis Marshall porte plainte contre Bruno Vandelli pour « agression sexuelle sur mineur »

Yanis Marshall sur le tapis rouge des NRJ Music Awards le 18 novembre 2022, porte plainte contre Bruno Vandelli.
VALERY HACHE / AFP Yanis Marshall sur le tapis rouge des NRJ Music Awards le 18 novembre 2022, porte plainte contre Bruno Vandelli.

JUSTICE - Il ne veut plus se taire. Le chorégraphe Yanis Marshall, qui s’est fait connaître du grand public par son passage en tant que prof de danse à la Star Academy, a annoncé puis confirmé à BFMTV ce jeudi 18 janvier qu’il allait porter plainte contre un autre chorégraphe, Bruno Vandelli, pour agression sexuelle sur mineur.

« Cela fait plusieurs années que les faits dont j’ai été victime à l’âge de 14 ans me hantent, me détruisent, me plongent dans une véritable détresse. Cette détresse est à la fois personnelle, individuelle, mais je pense aussi aux autres victimes qui ont continué à subir des actes inadmissibles », explique Yanis Marshall sur le réseau social.

« Je sais que je ne suis malheureusement pas le seul dans cette situation », poursuit-il. C’est pour cette raison que 20 ans après les faits, il se dit « prêt » à déposer plainte contre le juré et chorégraphe star de l’émission Popstars dans les années 2000, aujourd’hui âgé de 62 ans.

Au moins une dizaine de victimes, selon Yanis Marshall

L’été dernier, dans l’émission de Jordan de Luxe, il avait révélé avoir été victime d’abus pendant son adolescence par une personne du milieu de la danse. Il avait toutefois refusé de donner son nom. Mercredi, il l’a pour la première fois évoqué publiquement toujours sur Instagram.

Dans une story éphémère qu’a pu consulter Télé-Loisir, Yanis Marshall écrivait : « Je m’occupe de toi bientôt. Prépare-toi. Je suis GRAND maintenant, je n’ai plus 14 ans. Et je jure sur ma vie qu’il n’y en aura pas d’autres ». Accompagnant son message, une photo de Bruno Vandelli avec des émojis en train de vomir.

Un peu plus tard, il a posté un autre message. « On s’est tous retrouvés, on parle tous de toi entre nous. On sait tous à quel point tu as bousillé nos vies et on va s’occuper de toi. Je vais m’occuper de toi personnellement », dénonçait-il, évoquant 12 garçons victimes. « Mais je sais qu’on est vachement plus nombreux que ça. »

À voir aussi sur Le HuffPost :

Violences sexuelles : des cadres de fédérations sportives accusés d’avoir menti visés par une enquête

Soumission chimique : Sandrine Josso, élue droguée à son insu, avait une requête pour son retour à l’Assemblée