Publicité

Yanis Marshall accuse Bruno Vandelli de viol aggravé sur mineur : il fond en larmes en direct

Coup de tonnerre dans le monde de la danse. Jeudi 18 janvier 2024, Yanis Marshall a annoncé porter plainte contre Bruno Vandelli. Samedi 20 janvier, l'avocate de l'ancien chorégraphe de la Star Academy a précisé qu'il s'agissait d'une plainte pour "viol aggravé, agression sexuelle et corruption de mineur". Le même jour, le plaignant a pris la parole sur BFMTV pour revenir en détail sur les faits présumés qu'il reproche à celui qui a été son professeur. Ces faits remonteraient à 2004, alors que Bruno Vandelli avait 42 ans et Ynnis Marshall 14. Entre deux sanglots, il a expliqué qu'il y avait très vite eu un rapprochement venant de la part de l'homme qu'il accuse. "Dans le milieu de la danse, il n’y a pas beaucoup de petits garçons. J’étais un des seuls. Et très vite, il y a eu un rapprochement de sa part", a-t-il déclaré dans un premier temps avant d'ajouter que de "vrais attouchements et bien plus" se seraient produits pendant quelques mois. Lorsque Yanis Marshall a eu 16 ans, il a raconté avoir réussi à ce que ça s'arrête. Il s'est souvenu avoir été mis en confiance par celui qu'il considérait comme son mentor. Il se sentait mis en valeur par lui. Tout a basculé le jour où il l'a invité à venir chez lui pour regarder un concert de Janet Jackson. "Il le met, se met à côté de moi et j’ai les jambes qui commencent à trembler. L’instinct, comme si je sentais que ça allait être bizarre. De là, il m’a fait ce qu’il a fait", a-t-il (...)

Lire la suite sur Closer

Affaire Alain Delon : Anouchka, Rachida Dati, “murmures” inaudibles… ce que l’on sait de l’expertise médicale menée
Affaire Alain Delon : l’acteur atteint d’un "cancer" ? Cette "tâche sur le poumon" tenue secrète
Delphine Jubillar : "détruite", la mère de Cédric Jubillar a tout tenté pour le faire avouer
Bruno Vandelli "fou furieux" : sa réponse acerbe aux graves accusations de Yanis Marshall
Xavier Dupont de Ligonnès : “On avait des raisons de penser…”, la thèse du complice relancée par un ancien policier