Publicité

Yacht détourné par des prisonniers : la propriétaire a été violée avant d’être jetée à la mer

Atiba Stanisclaus est-il passé aux aveux ou a-t-il laissé des traces de sperme sur le bateau ? L’enquête sur la disparition de Kathy Brandel et Ralph Hendry, deux Américains qui ont été vus pour la dernière fois le 18 février à Saint-George, sur l’île de Grenade, dans les Caraïbes, progresse. Et bien que les corps des disparus n’aient pas été retrouvés, les charges contre les principaux accusés s’alourdissent.

Selon le « Daily Mail », Atiba Stanisclaus, l’un des trois évadés de prison accusés d’avoir détourné le yacht de Kathy Brandel et Ralph Hendry, de les avoir tués et d’avoir jeté leurs corps à la mer, est désormais accusé de « viol » sur la propriétaire du bateau, ainsi que sur une femme résident à Grenade. Une charge qui s’ajoute aux faits d’évasion, d’effraction, de vol, d’enlèvement et de meurtre qui pèsent sur les trois individus.

Ron Mitchell, Atiba Stanisclaus et Trevon Robertson seront jugés le 27 mars. En attendant, ils ont été renvoyés en prison et les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver les corps de Kathy Brandel et Ralph Hendry.

Une affaire choquante

Dimanche 18 février, Ron Mitchell, Atiba Stanisclaus et Trevon Robertson se sont évadés de la prison de Grenade, dans les Caraïbes, où ils purgeaient des peines pour « vol avec violences » et « viol » pour le premier des trois. Ils sont accusés de s’être rendus dans le port de la marina Saint-George et d’avoir détourné le yacht Simplicity, prenant en otage ses habitants, Kathy Brandel et Ralp...


Lire la suite sur ParisMatch