Publicité

XV de France: "On ne devient pas des mauvaises personnes du jour au lendemain", rappelle Servat

Quatre jours avant d'affronter le Pays de Galles à Cardiff, William Servat, co-entraîneur de la conquête, est revenu ce mercredi sur la mauvaise passe traversée par le XV de France. Le match nul arraché face à l'Italie à Villeneuve d'Ascq a confirmé le coup de moins de bien des Bleus.

"On ne devient pas des mauvaises personnes du jour au lendemain" a nuancé Servat. "Mais les performances, les petites scories qu'il y a pendant le match, évidemment qu'il faut les débriefer. Se dire les choses, se regarder dans les yeux pour avancer dans la même direction, c'est ce qu'on a fait. C'est pour ça que le début de semaine a été moins souriant. Dire qu'il y a eu de grands éclats de rire, ça serait mentir."

"Nos choix jusqu'à présent sont tout à fait cohérents"

Chambrage et rigolades sont d'habitude bien présents à Marcoussis, mais après la contre-performance contre les Italiens, le staff emmené par Fabien Galthié a redoublé de vigilance. Malgré ce dernier résultat décevant, le staff y a vu des motifs de satisfaction. "Il y a eu une forme de domination territoriale de notre part qu'on n'avait, je crois, jamais eue", a analysé à froid William Servat.

Au moment de défier des Gallois tout aussi malades (trois défaites), Fabien Galthié pense déjà à l'après comme en témoignent les nombreux changements attendus dans le XV de départ. Mais hors de question d'oublier ce Tournoi si vite.

"Essayer de faire aujourd'hui cette forme de bilan ou de tirer des conclusions serait un peu anticipé. Une chose est certaine, on a toute confiance en les joueurs que l'on a sélectionnés depuis le début du Tournoi. On pense que nos choix jusqu'à présent sont tout à fait cohérents. L'heure des comptes sera après le Tournoi."

Article original publié sur RMC Sport