Publicité

XV de France: "Il joue à Candy Crush avant les matchs", Le Garrec présente le phénomène Russell avant Ecosse-France

Le capitaine de l'Ecosse Finn Russell est un joueur fantasque. Une star détachée qui "joue sur son téléphone, à Candy Crush, jusqu'à une heure avant le match", selon son ancien partenaire au Racing 92 Nolann Le Garrec, présent en conférence de presse ce mercredi à trois jours du déplacement du XV de France du côté d'Edimbourg. Les Bleus défieront l'Ecosse à 15h15 pour la deuxième journée du VI Nations.

"Au Racing, on disait parfois que c'était pile ou face, on jette la pièce et on voit... C'est souvent un bon jour mais c'est compliqué de savoir avant le match. Il joue sur son téléphone, à Candy Crush, jusqu'à une heure avant le match. Il mange des bonbons et a préparé sa Red Bull au-dessus de son casier... C'est compliqué de le déchiffrer parce qu'il dégage tellement de sérénité", a assuré Le Garrec dans un grand sourire.

"Russell m'a beaucoup aidé dans ma construction de joueur. J'ai passé trois saisons avec lui au Racing 92. Il m'a apporté beaucoup. Dans la vie, il est très extraverti, il est joyeux, il a le sourire avec tout le monde. Il a une joie de vivre assez exceptionnelle", a ajouté le jeune demi de mêlée, qui a connu sa première sélection il y a une semaine, contre l'Irlande (38-17), en ouverture du VI Nations. Russell (31 ans, 76 sélections), qui évolue à Bath après cinq saisons au Racing 92, a récemment été désigné capitaine du XV du Chardon.

"C'est lui qui décide quand l'Ecosse accélère"

"C'est un très grand joueur. Tout le monde rigole parce qu'il n'a pas forcément le physique typique d'un athlète parfait mais il est très professionnel dans son approche du match: il connaît extrêmement bien l'adversaire, il regarde énormément de vidéos... Derrière ce qu'on voit sur le terrain, sa magie, il y a énormément de choses. Il m'a apporté tout ça, cette sérénité aussi. Il hésitait pas à me dire de tenter des choses. C'est vraiment un ami", a poursuivi le jeune Français.

"L'animation est autour de lui. Ils ont des arguments autour mais c'est Finn vraiment qui dirige le tempo du match, c'est lui qui décide quand l'Ecosse accélère, quand l'Ecosse joue au pied, quand l'Ecosse ferme un peu le jeu... Il est dangereux partout même si je sais qu'il peut déjouer, à nous de le mettre dans de moins bonnes conditions", a-t-il encore détaillé. La composition du XV de France sera annoncée jeudi à la mi-journée.

Une semaine après leur déroute contre l'Irlande (38-17), les Bleus voudront retrouver des couleurs à Edimbourg, où ils restent sur un revers 25-21, en match de préparation à la Coupe du monde 2023.

Article original publié sur RMC Sport