Publicité

XV de France: de la continuité, quelques nouveaux et des absents de marque pour le Tournoi

Et c’est reparti pour quatre ans! Fabien Galthié et son (nouveau) staff lanceront dans le courant du week-end prochain, quand les joueurs arriveront au compte-goutte à Marcoussis, une nouvelle ère pour les Bleus. Celle qui devra les mener vers la Coupe du monde 2027 en Australie, unique moyen de prendre une revanche sur l’élimination prématurée en quart de finale de la précédente, joué à domicile, et de donner un premier titre mondial à la France.

Par conséquent, cette nouvelle liste attise forcément la curiosité. Concernant les petits nouveaux en premier lieu, et la dose de "fraîcheur" inoculée dans ce groupe qui bouge peu depuis des mois, régularité et expérience à donner obligent.

Parmi eux, les attendus Emmanuel Meafou en 2e ligne et, comme annoncé hier, le centre de l’UBB Nicolas Depoortere, sont bien dans cette liste. Ces néophytes sont d’ailleurs les candidats les plus à même d’intégrer plus tard un groupe resserré à l’approche du match, voire d’être titulaire pour le colosse toulousain.

Halagahu, Abadie et Gibert surprises du chef

Avec eux, les 2e et 3e lignes du RC Toulon Matthias Halagahu et Esteban Abadie. Si pas grand monde n’avait prédit la présence du premier, le deuxième, arrivé de Brive à l’intersaison, est excellent sur les terrains de Top 14 depuis plusieurs mois. Avec eux, le demi d’ouverture du Racing 92 Antoine Gibert apparait aussi comme la surprise du chef. Polyvalent à la charnière, il devance Antoine Hastoy.

Un peu en retrait en raison de ses performances récentes, le Rochelais se fait doubler par le Racingman, à l’inverse inspiré sous le maillot du leader du Top 14. Enfin, Paul Gabrillagues (16 sélections), qui n’a plus connu l’honneur du maillot bleu depuis la Coupe du monde au Japon en 2019, profite du forfait momentané de Thibaud Flament pour l’Irlande. On peut aussi signaler le retour de l’ailier Matthis Lebel.

Le Toulousain, qui avait loupé le train de la Coupe du monde, a su rebondir mentalement et se voit récompenser de sa bonne première moitié de saison. Même chose pour Nolan Le Garrec. Le demi de mêlée du Racing, déjà présent au sein des 42 par le passé, est le nouveau boss du Racing 92 (13 titularisations en 15 matchs). Buteur, il est passé devant Baptiste Couilloud, qui ne figure même pas dans le groupe, pour épauler Maxime Lucu, à qui la place d’Antoine Dupont, parti à sept cet hiver, est promise.

Sans Willemse, Villière et Vincent, Alldritt capitaine

Hormis Macalou et Hastoy, les formes du moment mais aussi ce nouveau chapitre peuvent mettre le doute chez les intéressés. Paul Willemse (31 sélections) est le seul trentenaire que Galthié n’a pas retenu. Gabin Villière (16 sélections) et Arthur Vincent sont également des absents de marque. Le Toulonnais avait perdu sa place de titulaire au profit de Louis Bielle-Biarrey durant la Coupe du monde.

Le vainqueur du Grand Chelem n’apparait donc plus comme un premier choix aux yeux du staff. Le Montpelliérain Paul Willemse paie cette fois-ci la mauvaise passe de son club. Emilien Gailleton lui a été préféré. Les cas de Posolo Tuilagui ou de Léo Barré, également attendus, sont différents. Ils pourraient faire partie des six joueurs supplémentaires qui remplaceront les partants la semaine de l’Irlande.

Pour le reste, grande place est faite aux derniers mondialistes et tauliers de ce groupe. Les Baille, Wardi, Mauvaka, Marchand, Atonio, Aldegheri, Woki, Taofifenua, Cros, Alldritt, Jelonch, Boudehent, Lucu, Couilloud, Jalibert, Fickou, Danty, Moefana, Penaud, Bielle-Biarrey, Jaminet et Ramos représentent le socle de ce groupe. Grégory Alldritt en est le nouveau capitaine.

Le sélectionneur Fabien Galthié est un adepte de la stabilité et compte bien faire monter la moyenne de sélections de son équipe (37 de moyenne en quart de finale face à l’Afrique du Sud). Et pour le premier choc prévu le vendredi 2 février au stade Vélodrome de Marseille (21h) face à l’Irlande, des deux côtés, les acteurs à la gueule de bois du dernier mondial seront nombreux. Reste à savoir qui sera le mieux remis…

Article original publié sur RMC Sport