Publicité

XV de France: après l'imbroglio, Posolo Tuilagi est finalement sélectionnable

Posolo Tuilagi est enfin fixé. Le jeune et prometteur deuxième ligne de l’USAP (19 ans) est sélectionnable en équipe de France. Le doute planait concernant l'éligibilité du joueur né aux Samoa en raison d’un imbroglio sur le plan administratif. Pour l'ex-président de la FFR Bernard Laporte, un joueur qui ne possédait pas de passeport français, ce qui est le cas du Catalan, n'était pas sélectionnable en équipe de France. Or cette règle imposée par Bernard Laporte n’avait pas fait l’objet d’un vote au comité directeur. Elle était le fait d’un seul homme et la décision personnelle de Bernard Laporte, sans la soumettre officiellement à la Fédération.

"Bien que sous la présidence de Bernard Laporte une orientation ait été adoptée pour limiter la sélection de joueurs étrangers, sauf détenteurs d'un passeport français, cette politique n'a jamais été formalisée dans les règles de la FFR, indique ce vendredi la Fédération. Par conséquent, aucune disposition actuelle ne compromet la sélection de M. Tuilagi ou d'autres joueurs dans des situations similaires."

Appelé mercredi par Fabien Galthié?

Florian Grill, son successeur, a donc décidé de se soumettre aux règles de World Rugby : à savoir une présence de cinq ans sur le territoire français, avoir un grand-père ou une grand-mère français et ne pas avoir porté le maillot d’un autre pays. Toutes ces règles permettent à un joueur d’être sélectionnable. Posolo Tuilagi, arrivé avec son père, Henri, en 2007 quand celui-ci a rejoint Perpignan, est donc dans ce cas. Si le sélectionneur Fabien Galthié le désire, il peut donc désormais l’inclure dans la liste des 34 joueurs annoncée mercredi prochain. "Les décisions de sélection sont du ressort exclusif du sélectionneur du XV de France. Si le sélectionneur estime que M. Tuilagi possède les compétences nécessaires pour représenter la France, l'absence de passeport français ne sera pas un obstacle à sa sélection", confirme la FFR.

Article original publié sur RMC Sport