XV de France: Alexandre Roumat remplace Anthony Jelonch, forfait pour le Tournoi des VI Nations

Un Toulousain en cache un autre au sein du XV de France. Au lendemain de l'annonce du forfait d'Anthony Jelonch pour le Tournoi des VI Nations, la FFR a annoncé le nom de son remplaçant ce lundi: Alexandre Roumat (26 ans), qui évolue également à Toulouse. L'ancien joueur de Biarritz (2015-2017) et de l'Union Bordeaux-Bègles (2017-2022) n'a pas participé à la victoire de son équipe contre Bath (31-19), dimanche en Champions Cup. Touché à un genou, il avait été préservé par son entraîneur Ugo Mola.

Appelé trois fois avec les Bleus

S'il ne compte aucune sélection avec les Bleus, le troisième ligne a déjà été appelé à plusieurs reprises par Fabien Galthié et son staff. Il avait renforcé le groupe pour la première fois en janvier 2020 en remplacement de Dylan Cretin. Ce fut encore le cas à deux reprises en 2023 pour pallier l'absence de Paul Boudehent en janvier, puis de nouveau celle de Cretin en mars.

>> Suivez toutes les infos du XV de France EN DIRECT

Il a donc côtoyé plusieurs joueurs retenus pour préparer le premier match du Tournoi des VI Nations contre l'Irlande, le 2 février (21h) à Marseille. Mais il n'est encore jamais apparu sur une feuille de match avec le XV de France. Dans un entretien à RMC Sport début décembre, le fils de l'ancien international Olivier (62 sélections, double champion de Franc avec le Stade Français et Biarritz) confiait son impatience de décuvrir les A après les jeunes.

"C'est quelque chose que j'ai goûté un tout petit peu car j'ai eu la chance d'être appelé deux ou trois fois dans des stages avec le quinze de France", rappelait-il. "Quand tu vois les mecs partir - notamment chez nous, il y en a beaucoup, tu vois la moitié de l'équipe partir et vivre des moments exceptionnels, comme la Coupe du monde comme le VI Nations, comme des tournées à l'étranger -, c'est quelque chose qui donne forcément envie et ça a toujours été un truc que j'ai gardé dans un coin de ma tête."

"Comme je dis souvent, je reste convaincu que si je continue à faire des bons matchs, que si je continue à m'imposer dans cette 3e ligne au Stade Toulousain, un jour j'aurai ma chance", avait-il lancé. "C'est clairement un objectif. Après, les parcours de chacun sont différents. Et forcément, j'ai envie d'y regoûter parce j'ai eu la chance de porter ce maillot dans toutes les équipes de France jeunes." Un mois plus tard, la chance se présente de nouveau.

Article original publié sur RMC Sport