Publicité

Xi Jinping s'en prend au système THAAD avant sa visite à Moscou

Xi Jinping, entame lundi une visite d'Etat à Moscou où il s'emploiera à souligner la grave menace que représente selon lui, pour les intérêts chinois et russes, le système américain antimissile THAAD en Corée du Sud. /Photo prise le 1er juillet 2017/REUTERS/Bobby Yip

PEKIN (Reuters) - Le président chinois, Xi Jinping, entame lundi une visite d'Etat à Moscou où il s'emploiera à souligner la grave menace que représente selon lui, pour les intérêts chinois et russes, le système américain antimissile THAAD en Corée du Sud. La Chine réclame l'arrêt du déploiement de ce bouclier et le retrait des missiles déjà installés. Elle estime que ce puissant système de radars, capable de balayer une grande partie de son territoire, sape sa propre sécurité et l'équilibre régional, sans pour autant dissuader la Corée du Nord de renoncer à son programme nucléaire et balistique. "Le déploiement par les Américains d'un système antimissile perfectionné en Corée du Sud nuit gravement aux intérêts stratégiques de la Chine, de la Russie et des autres pays de la région", a déclaré Xi Jinping, cité par l'agence Chine nouvelle. Pékin et Moscou sont en étroit contact sur cette question, sur laquelle ils partagent un point de vue très similaire, a encore souligné le président chinois dans une interview aux médias russes. Les deux pays prendront les "mesures nécessaires", ensemble ou indépendamment, pour protéger leurs intérêts, a-t-il dit sans autres détails. Après Moscou, Xi Jinping prendra la direction de l'Allemagne où il participera vendredi et samedi au sommet du G20 à Hambourg. (Christian Shepherd, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)