Publicité

Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi la thèse du suicide ne tient pas ? Un ex-policier balance

C’est une affaire qui intrigue les enquêteurs depuis près de 13 ans. Le 21 avril 2011, les corps sans vie d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, sont découverts dans leur maison nantaise. Seul Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille, manque à l’appel. Depuis ce jour, il est considéré comme le principal suspect et reste introuvable. Si certains pensent qu’il a organisé sa fuite, d’autres sont convaincus qu’il s’est suicidé à l'abri des regards. Pour Romain Puertolas, auteur de Comment j’ai retrouvé Xavier Dupont de Ligonnès, la thèse du suicide est peu probable. Invité de France Bleu Hérault le jeudi 25 janvier, l’ancien policier a expliqué : “Pour moi, il n’y a aucune raison de penser qu’il est mort ou qu’il s’est suicidé. On est tout de suite parti sur une piste du suicide, c’est une piste que je démonte dès le début du roman”.

L’attitude de Xavier Dupont de Ligonnès remettrait en doute la thèse du suicide

Si Romain Puertolas est certain que Xavier Dupont de Ligonnès ne s’est pas suicidé, c’est parce que son attitude est intrigante. En effet, elle serait bien différente de celle d’un homme prêt à mettre fin à ses jours. “Il a tout fait à Nantes pour qu’on ne découvre jamais les corps et pour disparaître de la circulation, pour qu’on ne s’intéresse plus à la famille” a-t-il expliqué. L’ex-policier a ensuite ajouté : “Il ne va pas se (...)

Lire la suite sur Closer

Griselda Blanco : empire de la drogue et mari assassiné... Qui était la "veuve noire" de la série Netflix ?
Perte de poids : qu'est-ce-que le régime Mayo Clinic ?
"Les deux premières heures…" : ce moment déchirant vécu par Christophe Dechavanne près de sa mère décédée
Hauts-de-Seine : il prend rendez-vous avec une prostituée et fait un geste héroïque
Cheveux : ces quatre erreurs qui les rendent plats systématiquement